Nous suivre Info chimie

Celanese convole avec Rhodia Acetow

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

À peine six mois après un changement de propriétaire, Rhodia Acetow se retrouve lancé dans une nouvelle aventure.

Fin 2016, l'ancienne activité de câbles d'acétate de cellulose de Solvay, héritée de l'acquisition de Rhodia en 2011, avait été cédée à Blackstone (CPH n°784). Le fonds d'investissement américain va désormais associer cette activité à celle de l'Américain Celanese. Objectif principal : la constitution du n°1 mondial du secteur.

Celanese et Blackstone ont officialisé, le 18 juin, un accord définitif pour la création d'une coentreprise. Le chimiste américain détiendra 70 % du capital, contre 30 % seulement pour Blackstone. En termes de gouvernance, le conseil d'administration réservera trois sièges à des représentants de Celanese, contre deux à ceux du fonds d'investissement. Le nom de la coentreprise sera dévoilé ultérieurement, sans doute lors de la finalisation de l'opération, laquelle n'est pas encore fixée. Le siège social sera implanté à Amsterdam, aux Pays-Bas. La future coentreprise sera un géant des câbles d'acétate de cellulose, avec un chiffre d'affaires estimé à environ 1,3 Mrd $ pour 2017, une marge d'Ebitda supérieure à 40 %, et 2 400 salariés. Elle devrait détenir environ 30 % des capacités mondiales, estimées à un total de 810 000 t/an, se positionnant devant le leader actuel, l'Américain Eastman, qui en détient environ 25 %. Les ventes se répartiront à 49 % en Europe, 31 % en Asie, 16 % aux Amériques et 4 % dans le reste du monde. Blackstone, via Rhodia Acetow, apportera 1 300 salariés et cinq sites industriels : en France à Roussillon (Isère), au Brésil (Santo Andre), en Allemagne (Freiburg), en Russie (Serpukhov), et aux États-Unis (Kingsport). En 2015, cette ancienne division de Solvay avait affiché un chiffre d'affaires de 542 M€.

« Objectif principal : la constitution du n°1 mondial du secteur »

De son côté, Celanese versera au pot commun son activité Dérivés de cellulose. En 2016, elle avait représenté 14 % des ventes totales du groupe, soit environ 750 M$ sur un total de 5,4 Mrds $. Cette division comprend les câbles d'acétate de cellulose, mais aussi les films acétate et les flocons d'acétate. En termes d'actifs de production, Celanese apportera trois usines : Ocotlan au Mexique, Narrows en Virginie (États-Unis) et Lanaken, en Belgique. Ainsi que ses parts, d'environ 30 %, dans trois usines chinoises détenues en coentreprise avec le groupe China National Tobacco (CNTC), à Nantong, Kunming et Zhuhai. Le marché chinois est particulièrement stratégique car il concentre plus de 30 % des capacités installées et que les importations ont considérablement chuté en raison des démarrages d'unités de production. En 2011, la Chine importait 43 % des câbles d'acétate de cellulose, pour seulement 15 % l'an dernier. Le chiffre pourrait fondre à 9 % cette année et à 5 % en 2018, assure Celanese. D'où l'intérêt de détenir des positions fortes en Chine.

Blackstone et Celanese se réjouissent de combiner leurs activités dans le domaine pour améliorer leur compétitivité, optimiser les chaînes de distribution, de valeur, et les besoins en matières premières. Les synergies attendues, qui n'ont pas été détaillées, devraient « largement compenser le coût de la dette de la coentreprise », estiment les deux partenaires. Car au démarrage, ils prennent des engagements pour une dette de 2,2 Mrds $. Laquelle devrait être entièrement remboursée par la génération attendue de cash. Cette dette servira essentiellement à compenser Celanese et à valoriser sa division Dérivés de cellulose. Le groupe américain devrait empocher 1,6 Mrd $ dans ce cadre. Une somme qu'il injectera ailleurs : croissance organique et externe, rachat d'actions et même allégement de sa propre dette.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Linde cède ses Amériques à Messer et CVC

Linde cède ses Amériques à Messer et CVC

Les grandes manœuvres de « PraLin », la gigantesque fusion entre l’Américain Praxair et l’Allemand Linde, sont sans doute en passe d’aboutir. Le 16 juillet, l’Allemand Messer et le fonds[…]

Ineos construira un vapocraqueur en Europe

Ineos construira un vapocraqueur en Europe

L'ACC inquiète d'une guerre commerciale

L'ACC inquiète d'une guerre commerciale

Monsanto se fond dans Bayer

Monsanto se fond dans Bayer

Plus d'articles