Nous suivre Info chimie

Chemtura continue d'alléger son portefeuille

A.F.
Le chimiste américain entame une nouvelle phase de réorganisation de ses activités.

Il a d'abord vendu ses produits de consommation au Canadien KIK Custom Products pour 315 millions de dollars (234 M€). Cette activité regroupe des désinfectants pour le traitement de l'eau et des produits associés pour des applications dans les spas et piscines à usage récréatif et commercial. Basée à Lawrenceville, en Géorgie (États-Unis), elle a généré 433 M$ de ventes l'an dernier. Elle est connue sous le nom Bayrol en Europe et BioLab en Amérique du Nord. La cession concerne également les unités de production dédiées, situées aux États-Unis et en Afrique du Sud. La transaction devrait être finalisée fin décembre 2013. D'un effectif de plus de 3 000 salariés, KIK est spécialisé dans la fabrication de divers produits industriels et de consommation. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 1,2 Mrd $ en 2012.

Par ailleurs, Chemtura a profité de cette opération pour annoncer son intention de se défaire de la division Chemtura Agrosolutions. Le groupe a déjà engagé le cabinet Morgan Stanley à titre de conseiller financier pour le processus de cession de cette activité. Chemtura Agrosolutions est un grand fournisseur de fongicides, herbicides, insecticides, acaricides, régulateurs de croissance végétale et produits pour les semences. Fort d'une présence commerciale dans plus de 120 pays, il a dégagé des ventes de 435 M$ l'an dernier. « Nous avons reçu des manifestations d'intérêt non sollicitées et crédibles. Le conseil d'administration a décidé, conformément à ses obligations fiduciaires, que le moment était opportun pour inviter et évaluer des offres pour cette activité », explique Craig Rogerson, p-dg de Chemtura. « Nous bouclerons la vente seulement si nous pouvons obtenir une valeur attractive pour l'activité », a-t-il cependant prévenu.

La vente des produits de consommation couplée à celle de Chemtura Agrosolutions vise à créer de la valeur à court terme pour les actionnaires. En outre, ses opérations permettront de recentrer encore plus le portefeuille de produits du groupe. L'an dernier, Chemtura s'était déjà séparé de sa division dédiée aux antioxydants et stabilisateurs d'UV, qu'il avait vendu pour 200 M$ à SK Capital. Une fois qu'il aura mené à bien ces deux nouvelles opérations, Chemtura se concentrera essentiellement sur deux segments : les produits industriels de performance (additifs pour pétrole et produits uréthanes) et les produits industriels pour l'ingénierie (retardateurs de flamme, produits bromés et composés organométalliques).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles