Nous suivre Info chimie

Chimie de base - Page 30

La chimie de base est cette chimie à grands volumes, souvent à plus faible valeur ajoutée, qui se situe au démarrage de la chaîne de valeur de toute l'industrie chimique. Elle englobe la pétrochimie, cette chimie qui s'inscrit en aval de la raffinerie, et qui se caractérise par la présence de vapocraqueurs, outils essentiels à la production d'éthylène et de propylène. Dans la chimie de base, on inclut également les grands solvants organiques, ainsi que la chimie minérale et les engrais. Ces dernières années, la chimie de base à eu tendance à se rapprocher de sa matière première, en particulier des sources de naphta et d'éthane - ce qui a profité à son développement au Moyen-orient, dans le Golfe du Mexique (conséquence de la manne des gaz de schiste), en Asie. En France, on considère néanmoins qu'il est fondamental de maintenir une taille critique en chimie de base pour assurer un développement compétitif à la chimie plus aval - spécialités et chimie fine. 

Borealis songe à produire de l'EVA en Chine

Le projet en est encore au stade initial. Le pétrochimiste, détenu par le groupe Mubadala (Abu Dhabi, 65 % du capital) et le pétrolier autrichien OMV (36 %), a lancé une étude de faisabilité pour un potentiel site de production de copolymères[…]

16/04/2018 | ChineActualités

Sabic et ses partenaires produisent à Jubail

La toute première unité de polyacétal (ou polyoxométhylène, POM) au Moyen-Orient est en service. Le géant saoudien Sabic a inauguré cette unité de 50 000 tonnes par an implantée à Jubail, en Arabie Saoudite, le 5 avril dernier. L'Américain[…]

16/04/2018 | CelaneseMoyen-Orient

Ineos construira au Texas

La filiale Ineos Oligomers du pétrochimiste britannique construira bien une unité additionnelle de polyalpha-oléfines (PAO) aux États-Unis. Le projet avait été esquissé en 2016, avec une ligne de production d'une capacité inédite de 120 000[…]

16/04/2018 | Etats-UnisOléfines
Yara et BASF inaugurent leur complexe texan

Yara et BASF inaugurent leur complexe texan

Le géant européen des engrais et le leader mondial de la chimie ont célébré, le 11 avril, le démarrage de leur complexe commun d'ammoniac à Freeport, au Texas (États-Unis). Un peu moins de trois ans après l'annonce de ce projet de 600 millions[…]

16/04/2018 | BASFEtats-Unis

Air Liquide fournira le complexe texan de PO/TBA de LyondellBasell

Le géant français et mondial des gaz industriels vient de signer un contrat à long terme avec LyondellBasell pour fournir en oxygène le futur complexe d'oxyde de propylène (PO) et d'alcool tert-butyl (TBA) du pétrochimiste. Air Liquide indique[…]

Metcap et Fusion Dynamics investiraient 5,2 Mrds $ en Turquie

Le groupe énergétique turc Metcap Energy Investments et le groupe qatari Fusion Dynamics envisagent d'investir 5,2 milliards de dollars (environ 4,2 Mrds €) en Turquie. Les deux partenaires, réunis dans une coentreprise à parts égales, prévoient[…]

Cepsa investit 100 M€ en Espagne

Le groupe énergétique et pétrochimique d'origine espagnole détenu par Mubadala (Abu Dhabi, ex-International Petroleum Investment Company, IPIC) compte investir 100 millions d'euros sur son complexe de Puente Mayorga à San Roque, en Espagne, pour[…]

16/04/2018 | ActualitésEspagne

Chlore/soude : Kemira investira en Finlande

Le chimiste finlandais entend investir plusieurs millions d'euros dans une extension de son complexe de chlore/soude à Joutseno, en Finlande. Kemira précise qu'il s'agit de renforcer ses capacités à répondre à la demande locale en hydroxyde de[…]

16/04/2018 | ChloreActualités
Saudi Aramco songe à investir massivement aux États-Unis et en Inde

Saudi Aramco songe à investir massivement aux États-Unis et en Inde

Le géant saoudien empile les projets. Saudi Aramco a signé un protocole d'accord pour un projet de 44 Mrds $ en Inde, et étudie de près la possibilité de produire des oléfines et des aromatiques aux États-Unis. En seulement quelques jours, Saudi[…]

16/04/2018 | IndeEtats-Unis

Total et Saudi Aramco renforceront Jubail

Ils n'avaient pas caché qu'ils pourraient voir plus grand. Dès 2014, après la mise en service de la plateforme de Satorp à Jubail, en Arabie Saoudite, Total et Saudi Aramco avaient déjà évoqué la possibilité d'investir dans l'aval (CPH n°670).[…]

16/04/2018 | Saudi AramcoArabie Saoudite