Nous suivre Info chimie

Chimie et pharmacie au ralenti en Allemagne

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Malgré un bon début d'année et des perspectives plutôt enthousiastes, le Verband des Chemischen Industrie (fédération allemande des industries chimiques et pharmaceutiques, VCI) a déjà publié un constat finalement décevant pour l'exercice 2015. La croissance de la production ne dépassera pas 1 % sur un an. Hors pharmacie, c'est même un repli de 0,5 %. De son côté, la baisse des prix a atteint 2,5 % sur l'année. Au total, les ventes du secteur resteront inchangées entre 2014 et 2015, à 190,8 milliards d'euros. En Allemagne, la VCI a constaté une contraction de 1,5 % des ventes cette année, à 74,6 Mrds €, conséquence de la baisse des prix et d'une demande atone. À l'export, grâce notamment à un effet de change euro/dollar très favorable, les ventes ont sursauté de 1 %, à 116,2 Mrds €. Même si, par zones géographiques, le constat est très contrasté. Sans surprise, les ventes en Europe de l'Ouest ont reculé de 1,5 % en un an. Asie et Amérique latine permettent des hausses respectives de 5 % et de 3,5 %. Grâce au dollar revigoré, les exportations vers l'Amérique du Nord (zone Nafta) ont bondi, avec une croissance des ventes de 13 %, surtout dans le domaine pharmaceutique.

Pour 2016, la VCI table sur un bilan plus positif. Ces perspectives sont toutefois esquissées dans le cadre d'une stabilisation du marché européen, d'une croissance positive aux États-Unis et d'une demande qui perdure en Asie. Dans ce contexte, la croissance de la production chimique en Allemagne pourrait atteindre 1,5 %. Sans plus de baisses de prix, le chiffre d'affaires devrait aussi s'apprécier, essentiellement à l'export, de 1,5 %, à 193,6 Mrds €.

La VCI a publié plusieurs autres indicateurs. L'emploi a progressé de 0,5 % dans la chimie et la pharmacie outre-Rhin en 2015, atteignant 447 000 salariés. Cette progression s'est toutefois limitée au début d'année, le second semestre ayant été atone pour l'emploi. En termes de dépenses de R&D, le constat est similaire à 2014 : environ 10,4 Mrds €. La VCI indique par ailleurs que les entreprises chimiques ont investi, en 2015, 7,2 Mrds € dans leurs actifs immobilisés en Allemagne, soit une progression de 1 % sur un an. Les investissements à l'étranger ont, de leur côté, progressé deux fois plus vite et atteint un nouveau record de 8,6 Mrds €. « Nous sommes préoccupés par cette tendance dans l'industrie », s'alarme Marijn Dekkers, président de la VCI et patron de Bayer. « À long terme, cette tendance met en péril la capacité de performance de toute la chaîne de valeur. Nous avons besoin urgemment d'une politique industrielle qui améliore nettement le climat pour les investissements en Allemagne, pas seulement pour l'industrie chimique mais aussi pour l'ensemble de l'industrie ».

En écho à la COP21 qui s'achevait la semaine dernière au Bourget, la VCI a aussi appelé à la mise en place d'un marché global du CO2 avec des règles similaires pour tous. Et a, au passage, souligné que l'industrie chimique en Allemagne avait diminué de moitié ses émissions de gaz à effet de serre depuis 1990 tout en augmentant sa production de 60 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

European Plasticisers s’investit dans le recyclage du PVC

European Plasticisers s’investit dans le recyclage du PVC

European Plasticisers, l’organisation regroupant les producteurs de plastifiants européens, organisait le 26 et 27 novembre plusieurs visites d’usines afin de présenter ses engagements en faveur du recyclage et rappeler[…]

Lubrizol : Le groupe veut agir en bon voisin

Lubrizol : Le groupe veut agir en bon voisin

L’OGCI met en place des programmes CCUS

L’OGCI met en place des programmes CCUS

Des produits domestiques interdits à la vente en libre-service ?

Des produits domestiques interdits à la vente en libre-service ?

Plus d'articles