Nous suivre Info chimie

Chimie moléculaire : Un dérivé du bleu de Prusse pour stocker de l'information

Sujets relatifs :

Prenez un composé de la famille du bleu de Prusse, soumettez-le à la lumière, il devient magnétique. Une élévation de température suffit à le faire revenir à son état initial (non magnétique).
À l'origine de cette découverte, des chercheurs de l'Institut de chimie moléculaire et des matériaux d'Orsay (CNRS/université Paris XI) et du Laboratoire de chimie inorganique et matériaux moléculaires (CNRS/université Paris VI) ont remplacé quelques-uns des atomes de fer du bleu de Prusse par du cobalt, transformant ainsi le pigment en un composé capable de commuter. C'est en utilisant le rayonnement synchrotron que ces chimistes ont constaté une modification collective de la position des atomes dans l'espace, induite par le passage de l'électron d'un atome à l'autre. Lorsque l'électron passe de l'atome de fer (Off) à l'atome de cobalt (On), grâce à la lumière rouge, les enchaînements tridimensionnels entre atomes de cobalt, d'azote, de carbone et de fer, initialement coudés, deviennent linéaires. Ce changement structural explique cet état magnétique et sa stabilité dans le temps.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Metron contribue à « l'intelligence énergétique » des industriels

Metron contribue à « l'intelligence énergétique » des industriels

L'entreprise technologique Metron a développé une solution d'intelligence artificielle au service de la performance énergétique. Elle permet à l'industriel de s'inscrire dans l'usine 4.0[…]

25/02/2019 | Génie des procédésZoom
Les coraux digèrent mal l'octocrylène

Les coraux digèrent mal l'octocrylène

Axelera en route pour la phase IV

Axelera en route pour la phase IV

Les micro-organismes d'Agrauxine améliorent la santé des plantes

Les micro-organismes d'Agrauxine améliorent la santé des plantes

Plus d'articles