Nous suivre Info chimie

Chlorure de calcium/Solvay va fermer son site de Couillet

Sujets relatifs :


Le groupe chimique belge Solvay a l'intention de fermer son site historique de Couillet, près de Charleroi (Belgique), pour y arrêter la seule activité qui y subsiste, la production de chlorure de calcium. La direction de Solvay justifie ce projet par les "handicaps importants" dont souffre ce berceau de la société créée en 1861, notamment des coûts plus élevés que les principaux concurrents européens, intégrés en amont. "A Couillet, souligne le groupe belge, la matière première doit être acheminée depuis une autre usine de Solvay, située à Rheinberg en Allemagne." Pour tenter de combler cet handicap, des investissements de l'ordre d'un demi-milliard de francs belges ont été réalisés au cours des quatre dernières années. En outre, le marché européen est actuellement excédentaire, ce qui a entraîné des baisses sensibles des prix de vente qui ont elles-mêmes provoqué des pertes financières importantes à l'usine de Couillet. Selon Solvay, "520 M FB ont ainsi été perdus sur les quatre dernières années et les perspectives pour 1998 ne sont pas plus favorables." Le site n'emploie toutefois plus que 42 personnes depuis la fermeture en 1993 de l'unité de production de carbonate de soude, principale activité de l'usine, et de celle de silicate l'an dernier. "Des licenciements ne seraient pas à exclure" en cas de fermeture du site, a précisé un porte-parole de Solvay. Le groupe continue à produire du chlorure de calcium sur son site italien de Rosignano. Les coûts de production y sont plus faibles grâce à l'intégration à une soudière en amont et le marché est "beaucoup moins concurrentiel dans le sud", affirme Solvay. Le groupe belge réalise un chiffre d'affaires d'environ 170 MF dans le chlorure de calcium. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

En fusionnant leurs activités dans le domaine des styréniques, BASF et Ineos font émerger le nouveau numéro 1 mondial. Il évoluera sous le nom de Styrolution.On ne voit pas tous les jours émerger un « player » de plus de 5 milliards d'euros de[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Plus d'articles