Nous suivre Info chimie

Clariant s'offre Süd-Chemie pour 2 Mrds €

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,

Un bilan 2010 en rupture

Malgré un tassement de l'activité au 4e trimestre lié à des mouvements de déstockage, Clariant boucle l'année 2010 sur des ventes en hausse (voir ci-contre) et une meilleure rentabilité. Son Ebitda progresse de 82 % à 901 M CHF. Dans le rouge en 2009 (-194 M CHF), le groupe est désormais bénéficiaire affichant un résultat net de 191 M CHF. La dette nette a été réduite de 545 à 126 M CHF. 2010 marque aussi la fin d'un programme de restructurations, auxquelles toutes les business units ont participé. Ces restructurations ont pesé pour 331 M CHF dans les comptes, notamment en fermeture de sites ou en programmes d'optimisation des actifs. Sur un an, les effectifs mondiaux ont fondu de près de 8 % pour s'établir à 16 176 fin 2010. Pour 2011, le groupe table sur une croissance à un chiffre de ses ventes, tirées par les zones émergentes Asie/Pacifique et Amérique latine. L'Ebitda devrait s'établir au-dessus du niveau de 2010. Clariant continuera de bénéficier de l'effet positif des mesures de restructurations et de contrôles des coûts engagés sur les deux dernières années.

Le Suisse Clariant va ajouter deux domaines d'activités à son portefeuille grâce aux adsorbants et catalyseurs de Süd-Chemie. Dans la foulée, il augmente son effort de R&D dans la chimie durable.

Pendant que son rival d'antan, le groupe Ciba, était englouti par BASF, le Suisse Clariant a mis à profit deux années de crises pour entreprendre de lourdes restructurations. En ce début 2011, il revient enfin dans la course mondiale avec la publication d'un bilan 2010 très positif, en rupture avec un exercice 2009 morose (CPH n°526). En 2010, ses ventes sont en hausse de 8 % (13 % en monnaie locales) à 7,1 milliards de francs suisses (5,4 Mrds €) et sa marge opérationnelle s'établit à 12,7 %, contre 7,5 % un an plus tôt. Et comme si cela ne suffisait pas, le groupe suisse annonce un projet d'envergure : le rachat de l'allemand Süd-Chemie. La transaction représente un montant de 2 Mrds € pour un groupe qui devrait afficher 1,2 Mrd € de chiffre d'affaires en 2010 et une marge d'Ebitda de 15,6 %. Süd-Chemie, qui emploie 6 500 personnes dans 40 pays, est focalisé sur deux grands secteurs d'activité : les adsorbants (bentonite raffinée et autres résines de spécialité) et les catalyseurs, principalement pétrochimiques. Mais grâce à une forte implication en R&D (environ 5 % du CA), le groupe de Munich dispose d'un pipeline de produits alléchant dans des domaines aussi innovants que les matériaux pour les batteries lithium-ion ou les biotechnologies pour la production de bio-éthanol de deuxième génération.

 

Le rachat de Süd-Chemie va s'opérer auprès du fonds One Equity Partners qui détient 50,4 % du capital, à raison de 121 € par action. Fin janvier, Reuters avait d'ailleurs annoncé sa sortie du capital, citant Clariant comme éventuel repreneur, ainsi qu'Umicore, Mitsubishi Chemical ou Honeywell (CPH n°537). Une autre part importante du capital (46 %) est détenue par des actionnaires familiaux. Dans leur grande majorité, ces derniers vont convertir leurs actions Süd-Chemie en actions Clariant dans un ratio 1/8,84.

 

Par cette acquisition, Clariant va pouvoir ajouter à son portefeuille deux business units de taille intermédiaire, sachant qu'il en compte déjà sept. La plus importante, Industrial et consumer specialties (ICS) affiche 1,526 Mrd CHF de chiffre d'affaires en 2010 avec des combinaisons de produits et de formulation pour les produits de consommation et des applications industrielles (construction, revêtements, lubrifiants). Viennent ensuite les produits chimiques de performance (1,415 Mrd CHF), la division Masterbatches (1,260 Mrd CHF) et les pigments organiques (1,168 Mrd CHF). Les adsorbants de Süd Chemie se situeront juste derrière à raison de 723 M€ (946 M CHF) de chiffre d'affaires, contre 502 M€ (657 M CHF) pour la catalyse. Pro forma, le nouvel ensemble pèsera 8,7 Mrds CHF (dont 18 % apportés par Süd-Chemie), pour un Ebitda de 1,15 Mrd CHF (dont 22 % pour Süd-Chemie). « Nous sommes convaincus que Süd-Chemie apporte une bonne correspondance stratégique à Clariant. Il complète notre portefeuille avec des activités à forte croissance, moins cycliques, et il offre à Clariant un accès à de nouveaux segments de marché attractifs », a commenté Hariolf Kottmann, président du groupe suisse. Süd-Chemie devrait donc contribuer significativement à la croissance du groupe dans les prochaines années, tout comme les marchés émergents, auxquels Clariant a tout de même consacré une bonne part de son effort d'investissement ces deux dernières années.


 

 

Le portefeuille du nouveau Clariant, en millions de francs suisses - Source : Clariant

 

%%HORSTEXTE:0%%
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polyamide 6 : Lanxess recycle le verre

Polyamide 6 : Lanxess recycle le verre

  Le chimiste de spécialités Lanxess a présenté sa nouvelle gamme de produits Durethan Eco à partir de fibre de verre usagée. La société, dont l’objectif est de rendre les[…]

01/07/2020 | PolyamideChimie
Recyclage : Agilyx et TechnipFMC collaborent sur le polystyrène

Recyclage : Agilyx et TechnipFMC collaborent sur le polystyrène

Recyclage : BASF veut valoriser les matelas

Recyclage : BASF veut valoriser les matelas

Peroxydes organiques : Nouryon finalise son expansion au Brésil

Peroxydes organiques : Nouryon finalise son expansion au Brésil

Plus d'articles