Nous suivre Info chimie

Colorants/BASF met en vente ses mélanges-maîtres pour plastiques

Sujets relatifs :


Avec la mise en commun de ses colorants textiles avec Dystar, BASF choisit ainsi de séparer les pigments des colorants. Une voie contraire à celle suivie par exemple par le suisse Ciba qui a regroupé l'an dernier ses colorants et pigments. Désormais la division Colorants de BASF va se recentrer sur les pigments pour peintures, plastiques et encres, les colorants pour encres et imprimerie, les produits chimiques pour textiles et les colorants pour cuir. Cet ensemble représente un chiffre d'affaires d'environ 3,6 Mrds DM et emploie quelques 7 000 personnes. Le groupe allemand compte développer cette activité notamment dans les pigments. Ainsi BASF vient d'investir dans deux unités de pigments jaunes : une unité de quinophtalones (capacité de 1 000 t/an) qui a démarré courant 1999 et une unité d'isoindolines (1 200 t/an) dont la mise en service est prévue début 2000. Parallèlement, BASF a mis en place un programme de réduction des coûts qui inclut la suppression d'une trentaine d'emplois. En revanche les masterbatches (préparations à base de pigments pour la coloration du plastique), qui représentent un chiffre d'affaires de 200 MDM (103 M d'euros) et emploient 470 personnes sont mis en vente. Cette activité se retrouvait, selon BASF, dans une situation de conflit avec celle du groupe dans les pigments, eux mêmes commercialisés auprès des autres producteurs de mélanges-maîtres ou de plastiques. En outre, BASF estimait sa position trop petite sur le marché (environ 2 % d'un marché de près de 10 Mrds DM). Le groupe allemand était essentiellement présent sur le terrain européen, un peu en Asie grâce à une unité indonésienne mais pratiquement absent du marché nord-américain. BASF espère céder cette activité " à un des leaders qui pourra mieux la développer ". Les principaux producteurs de masterbatches sont le suisse Clariant qui a réalisé dans cette activité un chiffre d'affaires de 977 MFS (615 M d'euros) en 1998, les américains M.A. Hanna, Ampacet et Schulman. Suivent ensuite dans un mouchoir de poche BASF et Ciba Specialty Chemicals - ce dernier réalisant environ 150 MFS (environ 95 M d'euros) - et deux groupes japonais, Dainippon Ink et Dainichiseika. Ciba n'est pas intéressé par l'activité de BASF. Clariant, le numéro un, ne s'est pas prononcé, mais il pourrait s'agir pour ce groupe d'une opportunité d'augmenter sa part de marché. Les groupes américains pourraient par ailleurs se porter candidats afin d'accroître leur présence européenne. Le marché des masterbatches à la particularité d'être scindé entre deux. D'un côté, figurent un grand nombre de petits intervenants locaux qui fournissent les transformateurs de plastiques dans un rayon géographique restreint. De l'autre, des grands groupes mondiaux, qui font des formulations high tech (plastic color formulations) et ont pour clients des groupes également mondiaux comme les grands constructeurs automobiles qui tiennent à obtenir le même produit à Sao Paulo ou à Paris. Les principaux producteurs de masterbatches sont en outre souvent intégrés en amont dans les pigments et additifs (comme Clariant, Ciba et Dainippon), à l'exception cependant des trois leaders américains.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Par cette acquisition, Arkema met un peu plus le cap vers les spécialités et se garantit 900 M€ de chiffre d'affaires supplémentaires à l'horizon 2015.Le groupe Arkema annonce un projet d'acquisition des résines pour revêtements (peintures,[…]

Construction d'un pilote de PEKK  à Serquigny

Construction d'un pilote de PEKK à Serquigny

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Plus d'articles