Nous suivre Info chimie

Cosmétiques : les industriels dénoncent les applications pour consommateurs

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Cosmétiques : les industriels dénoncent les applications pour consommateurs

© Pixabay

La Fédération des entreprises de la beauté (Febea) a tapé du poing sur la table, le 19 octobre, en réaction à la parution d'une nouvelle version d'une application, en l'occurrence QuelCosmetic, destinée à aider les consommateurs à choisir des produits sûrs. « Nombre d'informations figurant dans les applications sont à ce jour erronées, obsolètes, partielles voire inappropriées, ou reposent sur des bases sans fondement scientifique robuste et/ou sur des algorithmes inappropriés », tonne la Febea. Pire, de ce fait, les applications « se contredisent souvent entre elles sur les mêmes sujets, entretenant ainsi une confusion qui porte préjudice à l'information, à la sécurité et à la santé de l'ensemble de la population ». La Febea dénonce des qualifications dénigrantes de certains ingrédients, des méthodologies ignorant l'évaluation stricte de la sécurité des produits, des classifications absurdes, des incohérences dans les qualifications des ingrédients, des données obsolètes tant le code-barres ne peut délivrer la composition exacte d'un produit à lui seul, ou encore un manque d'objectivité de certaines applications proposant des services payants ou redirigeant les consommateurs vers des sites marchands pour d'autres marques. La Febea souligne qu'aucun produit ni ingrédient cosmétique ne peuvent être mis sur le marché en Europe sans respecter la réglementation européenne, qualifiée comme « la plus rigoureuse au monde et la plus protectrice des consommateurs », et que chacun des ingrédients fait l'objet d'évaluation préalable avant d'intégrer un produit sur le marché. Les industriels du secteur proposent à nouveau aux éditeurs de telles applications de les rencontrer pour « statuer sur des méthodologies d'analyse ôtant tout doute et suspicion non prouvés d'un point de vue réglementaire ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Le HCSP veut surveiller le taux de TiO2 nanométrique

Le HCSP veut surveiller le taux de TiO2 nanométrique

Le Haut Conseil de santé publique (HCSP) a rendu son rapport relatif à la mise en place d’une surveillance métrologique des nanoparticules de dioxyde de titane dans l’environnement, à proximité des[…]

Accord public-privé pour lutter contre le détournement de substances

Accord public-privé pour lutter contre le détournement de substances

[Spécial RSE] : Le dialogue avec les parties prenantes au cœur de la résilience de la chimie

[Spécial RSE] : Le dialogue avec les parties prenantes au cœur de la résilience de la chimie

La tribune de Jean-Luc Audren - Expert indépendant en Sécurité industrielle

La tribune de Jean-Luc Audren - Expert indépendant en Sécurité industrielle

Plus d'articles