Nous suivre Info chimie

Cotations du 04/03/2016 au 09/03/2016

La rédaction

Sujets relatifs :

,

Pour la première fois depuis des mois, on a assisté la semaine dernière à un net regain des matières pétrochimiques. L'impulsion est venue du prix du pétrole, avec un Brent revenu au-dessus des 40 $ le baril, ce qui n'était plus arrivé depuis la mi-décembre. Et même si la hausse s'est limitée à un petit dollar, ça a été psychologiquement fort pour l'aval. Le prix spot du naphta a bondi de 15 $/t.
 

Autre particularité inhabituelle : le butadiène a été le plus agité des oléfines. Demande forte et disponibilités limitées ont fait s'envoler le prix spot de 70 $/t. À l'inverse de la prédominance des charges légères en Amérique du Nord, la plupart des vapocraqueurs en Europe utilisent du naphta, ce qui permet une production de C4 plus conséquente. La vigoureuse demande a aussi stimulé les autres oléfines. Le prix spot de l'éthylène a progressé de 10 €/t. Celui du propylène de 20 €/t.
 

La tendance positive s'est poursuivie dans les aromatiques. Le prix spot du benzène a forci de 60 $/t. Ceux du toluène et des mélanges de xylène se sont musclés de 80 $/t. Le dernier contrat mensuel dans les aromatiques, celui du paraxylène, a été fixé en hausse de 10 €/t. Ce qui ne laisse plus que le contrat de mars de l'acrylonitrile à conclure. Toutefois, cela pourrait prendre du temps car les parties prenantes des négociations ne parviendraient pas à s'entendre. Les clients veulent obtenir des rabais tandis que les fournisseurs s'accrochent à une reconduction du prix de février.
 

Il y a eu moins de controverse et d'agitation pour les polyoléfines. Les prix contrats pour février sont toujours en discussions. Même s'il ne semble pas universel, le sentiment qui prévaut serait une baisse d'environ 100 €/t pour tous les types et grades de polyéthylène. Ce qui signifierait une tendance similaire pour les prix du polypropylène, qui s'alignent souvent. La situation est moins claire pour le polystyrène. Le prix du monomère s'est fortement accentué, mais les producteurs de polymères ne pensent pas que leurs clients soient prêts à accepter que les hausses de prix soient répercutées en aval.

 

 

Cotations relevées dans le nord de l’Europe pour Chimie Pharma Hebdo entre le 04/03/2016 et le 09/03/2016. En tonnes métriques, franco livré (FD), sauf mention contraire : (1) qualité chimique ; (2) qualité polymère ; (3) fob ; (4) cif ; (5) cotations mensuelles et (6) cotations des semaines précédentes. (Q1) contrats du premier trimestre 2016, (Q2) contrats du deuxième trimestre 2015 ; (Q3) contrats du troisième trimestre 2015 ; (Q4) contrats du quatrième trimestre 2015. Source : Chimie Pharma Hebdo

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 12 avril 2021

Pétrochimie : cotations du 12 avril 2021

Ce fut une semaine très calme pour la plupart des transactions pétrochimiques en Europe. À l'exception notable du styrène qui reste très volatil. Les polymères ont poursuivi leur ascension sur le[…]

28/04/2021 | Cotations
Pétrochimie : Cotations du 5 avril 2021

Pétrochimie : Cotations du 5 avril 2021

Pétrochimie : Cotations du 30 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 30 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 23 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 23 mars 2021

Plus d'articles