Nous suivre Info chimie

Cotations du 06/02/2015 au 11/02/2015

La rédaction

Sujets relatifs :

,

La remontée des cours du brut a donné un coup de fouet aux prix des matières pétrochimiques la semaine dernière. Le cours du Brent s'est élevé d'environ 7 $ par baril, à 55 $/b. Les avis divergent entre les observateurs : est-ce que ce rebond indique que le seuil bas a bien été atteint, ou reflète-t-il des achats opportunistes sur un marché saturé qui reste faible ? Des questions similaires se posent pour les matières pétrochimiques. Est-ce qu'un seuil bas a bien été atteint ou s'agit-il seulement d'un point de fixation temporaire ?
 

Cette incertitude a démarré dès l'amont de la chaîne de valeur. Le prix du naphta n'a ainsi progressé que de 10 $/t la semaine passée malgré le rebond du pétrole brut. Le gain avait été nettement supérieur la semaine précédente alors que le prix du baril était en-dessous de 50 $. Du côté des oléfines, le prix spot de l'éthylène a gagné 20 €/t, celui du propylène 10 €/t.
 

Le marché des aromatiques n'a pas non plus indiqué de tendance claire et s'est montré bien mitigé. Le prix spot du benzène régressait de 10 $/t quand celui des mélanges de xylène rebondissait d'autant. La demande serait en phase de reprise. Le prix du styrène, de son côté, a littéralement bondi : + 180 $/t ! Ce qui a considérablement surpris les observateurs du marché. Certes, plusieurs analystes indiquaient que le seuil bas avait été atteint dans les polymères ce mois-ci, et que les prix du polystyrène avaient mieux résisté que ceux des polyoléfines. Mais même en raison de quelques arrêts de production, ce très net rebond du prix du styrène a été une vraie surprise.
 

Les variations des prix des isomères du xylène ont été sujettes à controverse. La prolongation des prix contrats du paraxylène de janvier à février a été critiquée par certains clients. Lesquels trouvent le prix trop élevé et la négociation conclue trop vite. Cette déception s'est vite traduite sur le marché spot, avec un prix en recul de 40 à 50 $/t. De son côté, le prix du méthanol a progressé de 30 €/t en raison de réductions de production au Moyen-Orient et en Amérique du Nord.

 

Cotations relevées dans le nord de l’Europe pour Chimie Pharma Hebdo entre le 06/02/2015 et le 11/02/2015. En tonnes métriques, franco livré (FD), sauf mention contraire : (1) qualité chimique ; (2) qualité polymère ; (3) fob ; (4) cif ; (5) cotations mensuelles et (6) cotations des semaines précédentes. (Q1) contrats du premier trimestre 2015, (Q2) contrats du deuxième trimestre 2014 ; (Q3) contrats du troisième trimestre 2014 ; (Q4) contrats du quatrième trimestre 2014. Source : Chimie Pharma HebdoPrix

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 17 mars 2020

Pétrochimie : cotations du 17 mars 2020

Brent : 28,71 $/b   La double peine d'une crise mondiale de la santé et d’une soudaine guerre des prix du pétrole continue d’ébranler les marchés pétrochimiques européens. Cette[…]

20/03/2020 | Cotations
Pétrochimie : cotations du 10 mars 2020

Pétrochimie : cotations du 10 mars 2020

Pétrochimie : cotations du 3 mars 2010

Pétrochimie : cotations du 3 mars 2010

Pétrochimie : cotations du 18 février 2020

Pétrochimie : cotations du 18 février 2020

Plus d'articles