Nous suivre Info chimie

Cotations du 08/12/17 au 13/12/17

La rédaction

Sujets relatifs :

,

Les marchés pétrochimiques européens ont été agités, la semaine dernière. Les derniers contrats de décembre ont été finalisés et les marchés spot ont été chahutés, sans tendance évidente. Le prix du Brent a gagné un dollar par baril, à 62,54 $/b, mais cela n'a pas eu d'influence sur le niveau du naphta en Europe du Nord-Ouest. Les prix des oléfines ont été orientés à la baisse, en dépit d'une tendance au regain pour la demande en polymères. Les prix spot de l'éthylène et du butadiène ont fléchi de 20 E/t. Celui du propylène a perdu 40 E/t.
 

L'évolution a été hétéroclite sur le front des aromatiques. Le prix spot du benzène a gonflé de 40 $/t. Celui du styrène est parvenu à grignoter 10 $/t, mais les hauts niveaux actuels laissent à penser qu'un plafond est atteint. Tous les prix des autres aromatiques ont flanché, parfois nettement. Le niveau spot du toluène a plongé de 140 $/t en raison d'une faible demande dans les mélanges en carburant. Ce déclin laisse toutefois le niveau spot encore supérieur à celui du prix contrat. Les prix spot des xylènes aussi ont faibli mais dans une moindre mesure. Ceux des mélanges et de l'orthoxylène ont reculé de 40 $/t. Celui du paraxylène a trébuché de 30 $/t. Les prix contrats de décembre des deux isomères ont été fixés. Celui du paraxylène a enregistré une hausse de 30 E/t, contre seulement 15 E/t pour l'orthoxylène. Un premier fixing avait pourtant approché 20 E/t, mais n'avait pas été suffisamment accepté par toutes les parties prenantes. À l'inverse du toluène, les prix spot des deux isomères évoluent bien en dessous des prix contrats.
 

Le méthanol s'est montré solide. En Europe, le prix s'est redressé de 10 E/t, ce qui équivaut environ à l'augmentation de 110 cnts/gallon enregistrée en Amérique du Nord. Le MTBE a continué de souffrir. Comme le toluène, il est utilisé dans les mélanges de carburant, mais il n'a guère d'autres applications, ce qui a entraîné une chute de 80 $/t. Les intermédiaires pour fibres n'ont pas réellement bronché la semaine passée mais les vendeurs d'éthylène glycol semblent inquiets d'une baisse pour le prix contrat de décembre, qui n'est toujours pas fixé.

 

Cotations relevées dans le nord de l’Europe pour Chimie Pharma Hebdo entre le 08/12/2017 et le 13/12/2017. En tonnes métriques, franco livré (FD), sauf mention contraire : (1) qualité chimique ; (2) qualité polymère ; (3) fob ; (4) cif ; (5) cotations mensuelles et (6) cotations des semaines précédentes. (Q1) contrats du premier trimestre 2017, (Q2) contrats du deuxième trimestre 2017 ; (Q3) contrats du troisième trimestre 2017 ; (Q4) contrats du quatrième trimestre 2017. Source : Chimie Pharma Hebdo.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 26 novembre 2019

Pétrochimie : cotations du 26 novembre 2019

Les marchés pétrochimiques européens ont connu une activité qualifiée de normale sur la dernière semaine du mois. Les hydrocarbures primaires et les aromatiques ont progressé. Les oléfines[…]

02/12/2019 | Cotations
Pétrochimie : cotations du 19 novembre 2019

Pétrochimie : cotations du 19 novembre 2019

Pétrochimie : cotations du 12 novembre 2019

Pétrochimie : cotations du 12 novembre 2019

Pétrochimie : cotations du 5 novembre 2019

Pétrochimie : cotations du 5 novembre 2019

Plus d'articles