Nous suivre Info chimie

Cotations du 10/02/2017 au 21/02/2017

La rédaction

Sujets relatifs :

,

Après six semaines de hausses effrénées depuis le début de l'année, les marchés pétrochimiques européens sont revenus à un rythme un peu moins dense. La tendance n'était pas très claire pour les niveaux spot. Certaines commodités de même groupe ont évolué de manière contradictoire. La plupart des derniers contrats de février ont été conclus, le plus souvent en hausse.
 

Le prix spot du naphta dans le nord-ouest de l'Europe a reculé de 10 $/t alors que le prix du pétrole était pourtant en légère hausse. Le prix spot du butadiène a encore affolé les compteurs avec une hausse d'environ 400 €/t. Ce niveau est toutefois largement conceptuel tant les volumes disponibles sont quasiment inexistants. L'éthylène a enregistré un regain de 60 €/t pour son prix spot, celui du propylène de 40 €/t.
 

Du côté des aromatiques, le prix spot du benzène a fléchi de 20 $/t. Celui du toluène est resté stable, tandis que celui des mélanges de xylène a glissé de 10 $/t. Le milieu de l'hiver est généralement la basse saison pour les mélanges de xylène. La demande dans le domaine des carburants automobiles a tendance à s'affaiblir à cette époque. Le prix contrat du paraxylène pour février a été conclu en hausse de 50 €/t. Le prix spot a gagné environ 40 $/t. Le prix contrat de l'orthoxylène pour février a augmenté de 55 €/t, tandis que le niveau spot restait stable. Le prix spot du styrène s'est musclé de 40 $/t.
 

Le prix spot du méthanol a gagné 25 €/t. Ce qui est proche des records actuels de 117 à 118 cts/gallon en Amérique du Nord. Le prix contrat de l'éthylène glycol a été conclu en hausse de 119 €/t, essentiellement en raison de la progression du prix de l'éthylène. Le prix spot s'est envolé de 150 €/t. Celui de l'acrylonitrile pour février a été conclu en hausse de 75 €/t, également en raison des matières premières plus chères. Le prix spot s'est musclé de 90 $/t.
 

Après de fortes augmentations, les prix spot du polyéthylène (PE) ont nettement baissé. Les prix du PE haute densité et du PE basse densité (PEbd) ont perdu 40 $/t. Celui du PEbd linéaire a flanché de 60 $/t.
 

Cotations relevées dans le nord de l’Europe pour Chimie Pharma Hebdo entre le 10/02/2016 et le 21/02/2017. En tonnes métriques, franco livré (FD), sauf mention contraire :
(1) qualité chimique ; (2) qualité polymère ; (3) fob ; (4) cif ; (5) cotations mensuelles et (6) cotations des semaines précédentes. (Q1) contrats du premier trimestre 2017,
(Q2) contrats du deuxième trimestre 2016 ; (Q3) contrats du troisième trimestre 2016 ; (Q4) contrats du quatrième trimestre 2016. Source : Chimie Pharma Hebdo.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 1er septembre 2020

Pétrochimie : cotations du 1er septembre 2020

Les marchés pétrochimiques européens sont restés très calmes en ce début de mois de septembre. Il n'y a eu aucune évolution de prix supérieure à 25 €/t au niveau des[…]

09/09/2020 | Cotations
Pétrochimie : cotations du 21 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 21 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 13 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 13 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 7 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 7 juillet 2020

Plus d'articles