Nous suivre Info chimie

Cotations du 17/12/2015 au 06/01/2016

La rédaction

Sujets relatifs :

,

La nouvelle année a démarré doucement. La majorité des contrats des commodités pétrochimiques pour janvier a été conclue rapidement et sans trop de discussions. Pour les intermédiaires, les négociations devraient se conclure assez rapidement, avec de légères baisses à l'horizon par rapport aux niveaux de décembre. Les prix spot ont été assez hétérogènes mais globalement en hausse.
 

Le prix du pétrole brut n'a pas vraiment évolué depuis mi-décembre suite à un déclin suivi d'une reprise. Le prix spot du naphta en Europe du Nord-Ouest a progressé de 20 $/t. Le prix contrat de l'éthylène pour janvier s'est conclu en retrait de 27 €/t, conformément aux prévisions. En conséquence, le prix spot n'a pas bronché. Celui du propylène pour janvier a fondu de 50 €/t, soit bien plus qu'escompté. Ce serait dû aux marchés des dérivés, polymères inclus, qui sont restés plus atones qu'espéré. Le prix spot du propylène a, du coup, trébuché de 40 €/t. À l'inverse, le prix contrat du butadiène pour janvier a faibli de 35 €/t, soit moins que ce que les traders craignaient, et le prix spot a repris 20 €/t finalement.
 

Le marché des aromatiques s'est montré encore plus calme que celui des oléfines. Le contrat du benzène pour janvier a baissé de seulement 19 €/t. Cette solidité a encouragé le prix spot, lequel a rebondi de 50 $/t. De manière similaire, la décrue de seulement 20 €/t pour le prix contrat du styrène en janvier, soit là encore moins que prévu, a regonflé le prix spot de 30 $/t. Le toluène a vu en revanche son prix contrat s'affaisser plus sévèrement, de 65 €/t. Les prix spot du toluène et des mélanges de xylène, déjà très en retrait par rapport aux prix contrat, n'ont pas vraiment bougé.
 

Pour le méthanol, le prix de référence du premier trimestre affiche un repli de 20 €/t. Dans le sens opposé, le niveau spot a augmenté d'autant. Le prix du MTBE a fortement rebondi de 75 $/t en raison d'un marché sous-évalué fin décembre. Soit une situation totalement inversée par rapport à l'éthylène glycol. Les surcapacités disponibles ont fait plonger le prix spot de 150 €/t.
 

Le marché des polymères semblait changer en permanence ces derniers jours. Les vendeurs tentent de reconstituer leurs marges avec des augmentations pour janvier. Mais les clients les accusent de vouloir profiter des prix avantageux des monomères. Les prix contrat de décembre ont tous été conclus en baisse, d'environ 40 à 60 €/t. Celui du polyéthylène basse densité a sombré de 80 €/t. Celui du PVC de 90 €/t.

 


 

Cotations relevées dans le nord de l’Europe pour Chimie Pharma Hebdo entre le 17/12/2015 et le 06/01/2016. En tonnes métriques, franco livré (FD), sauf mention contraire : (1)
qualité chimique ; (2) qualité polymère ; (3) fob ; (4) cif ; (5) cotations mensuelles et (6) cotations des semaines précédentes. (Q1) contrats du premier trimestre 2016, (Q2) contrats du
deuxième trimestre 2015 ; (Q3) contrats du troisième trimestre 2015 ; (Q4) contrats du quatrième trimestre 2016.
Source : Chimie Pharma Hebdo

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 28 juillet

Pétrochimie : cotations du 28 juillet

Les prix de l'énergie et des matières premières étaient en hausse, la semaine dernière, tout comme ceux des oléfines et des principaux aromatiques. Le reste du marché des produits de base a[…]

30/07/2021 | Cotations
Pétrochimie : Cotations du 21 juillet

Pétrochimie : Cotations du 21 juillet

Pétrochimie : cotations du 6 juillet

Pétrochimie : cotations du 6 juillet

Pétrochimie : Cotations du 29 juin

Pétrochimie : Cotations du 29 juin

Plus d'articles