Nous suivre Info chimie

Cotations du 23/11/2018 au 28/11/2018

La rédaction

Sujets relatifs :

,
Cotations du 23/11/2018 au 28/11/2018

Les prix des hydrocarbures et des matières premières ont poursuivi leur déclin, mais les prix pétrochimiques ont évolué de manière hétérogène dans un marché parfois tendu. Les problèmes de logistique en Europe engendrés par les niveaux bas record du Rhin semblent s'être stabilisés. Les stocks demeurent toutefois très élevés sur plusieurs infrastructures côtières alors que certains sites en amont souffrent de pénurie, mais le secteur fait face. Le prix du Brent a encore abandonné du terrain, 4,22 dollars par baril, rétrogradant à 59,16 $/b. Le prix de référence nord-américain, le West Texas Intermediate a même chuté jusqu'à 50 $/b, une limite délicate pour la plupart des producteurs. En dessous, ils sont obligés de réduire la production.

Le prix contrat de décembre du butadiène a plongé de 150 E/t. Le prix spot, qui évoluait déjà bien en deçà du prix contrat pour novembre, a lui aussi chuté de 60 E/t. Les négociations étaient toujours en cours en fin de semaine dernière pour les prix contrat de l'éthylène et du propylène. Des baisses d'au moins 100 E/t sont à envisager. Les prix spot sont déjà à un niveau « discount ». La situation est d'autant plus mauvaise que la demande en polymères reste faible.

Le prix du benzène a grignoté 5 $/t. Ce qui marque la seconde remontée d'affilée, réjouissant les vendeurs. Les prix du toluène et des mélanges de xylène n'ont pas bronché. Ceux des isomères du xylène ont reculé sous l'effet d'une demande asiatique déclinante. Le prix du paraxylène a flanché de 50 $/t. Malgré sa robustesse depuis des mois, la demande chinoise en fibres s'étiole désormais. Le prix de l'orthoxylène a faibli de 30 $/t. Le prix du styrène a gagné 20 $/t, notamment grâce au regain du prix du benzène.

Les intermédiaires ont recouvré de la vigueur. Le prix du méthanol a repris 20 E/t. Celui du MTBE a grimpé de 50 $/t avec la demande en hausse de carburants en prévision de la saison hivernale. Le prix de l'acrylonitrile a perdu 40 $/t, les exports américains se heurtant à une demande faiblissante en Asie.

La chute des prix des monomères se répercute sur ceux des polymères. Le prix du polypropylène de grade homo injection a dégringolé de 60 $/t, celui du grade copolymère limitant la casse de 40 $/t. Du côté du polyéthylène, le marché est confronté à un manque d'intérêt des clients, lesquels se concentrent déjà sur les déstockages de fin d'année. Ce qui entraîne des baisses de prix. Et les soucis actuels de logistique limitent les achats opportuns.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : Cotations du 3 septembre 2019

Pétrochimie : Cotations du 3 septembre 2019

Les orientations de septembre ont été contrastées sur les marchés réglés à partir des prix spot ou contrat. Dans le négoce d’hydrocarbures, le brut Brent a baissé d’un[…]

13/09/2019 | Cotations
Pétrochimie : Cotations du 10 septembre 2019

Pétrochimie : Cotations du 10 septembre 2019

Pétrochimie : cotations du 26 août 2019

Pétrochimie : cotations du 26 août 2019

Pétrochimie : cotations du 20 août 2019

Pétrochimie : cotations du 20 août 2019

Plus d'articles