Nous suivre Info chimie

Cotations du 24/11/17 au 30/11/17

Sujets relatifs :

Les principaux hydrocarbures et matières premières ont été stables, la semaine dernière, laissant les marchés pétrochimiques européens réagir à leurs propres dynamiques internes. Dans l’ensemble, les prix des oléfines et des aromatiques ont plutôt été orientés à la hausse, à une exception près. Le prix du Brent a fléchi d’un demidollar, à 62,74 $/baril. Le prix spot du naphta en Europe du Nord-Ouest n’a pas bronché.
 

Le prix contrat du butadiène a été le premier à être finalisé pour le mois de décembre, et a enregistré un déclin de 100 €/t. Ce qui a amené le prix contrat au niveau du spot. Cette fixation de prix a été perçue par les observateurs du marché comme la confirmation que les vendeurs s’attendaient à un assouplissement du marché à court terme. Les vapocraqueurs se concentrent actuellement sur le naphta et les matières premières lourdes, en raison des hauts niveaux de prix des matières premières plus légères. Ce qui a conduit à des surplus de C4 disponible. Le prix spot de l’éthylène a augmenté de 40 €/t, plus en ligne avec le niveau du prix contrat pour novembre. Même schéma pour le propylène dont le prix a progressé de 60 €/t. Cette parité de prix indique généralement qu’il n’y a que peu de variations à attendre pour les prochains prix contrats.
 

Les prix spot des aromatiques étaient orientés à la hausse. Celui du benzène a bondi de 50 $/t, celui du toluène de 70 $/t, et celui des mélanges de xylène de 80 $/t. Tous évoluent actuellement au-dessus de leur prix contrat de novembre. Le niveau spot actuel du benzène semble préfigurer une hausse de l’ordre de 100 €/t du prix contrat en décembre, mais les négociations ont tout juste démarré. Le prix spot du paraxylène a faibli de 20 $/t, mais cela est décrit comme une correction à court terme dans un marché qui se montre plutôt ferme actuellement. Le prix spot du styrène a forci de 40 $/t, et devrait se muscler. Une hausse significative du prix contrat de décembre est à prévoir.
 

Le prix spot du méthanol s’est relevé de 20 €/t. Les intermédiaires n’ont pas bronché, mais le prix de l’éthylène glycol pourrait s’orienter à la baisse face à une demande plus faible qu’anticipé. Les prix des polymères ont évolué de manière hétéroclite. Les prix spot du polyéthylène (PE) basse densité et basse densité linéaire ont faibli de 40 $/t. Pour le reste, la demande est plutôt décevante pour les polyoléfines. Pour le polystyrène, certains acteurs évoquent une stabilité, d’autres parlent d’un renforcement. Les prix contrat de novembre avaient été négociés en baisse de 30 à 50 €/t, mais les producteurs discutent déjà de hausses pour décembre en raison des prix plus forts des monomères.
 


Cotations relevées dans le nord de l’Europe pour Chimie Pharma Hebdo entre le 24/11/2017 et le 30/11/2017. En tonnes métriques, franco livré (FD), sauf mention contraire : (1) qualité chimique ; (2) qualité polymère ; (3) fob ; (4) cif ; (5) cotations mensuelles et (6) cotations des semaines précédentes. (Q1) contrats du premier trimestre 2017, (Q2) contrats du deuxième trimestre 2017 ; (Q3) contrats du troisième trimestre 2017 ; (Q4) contrats du quatrième trimestre 2017. Source : Chimie Pharma Hebdo.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 12 novembre 2019

Pétrochimie : cotations du 12 novembre 2019

Après avoir enregistré une activité intense la semaine dernière, les marchés pétrochimiques européens ont été beaucoup plus calmes, cette semaine. Toutes les transactions ont[…]

15/11/2019 | Cotations
Pétrochimie : cotations du 5 novembre 2019

Pétrochimie : cotations du 5 novembre 2019

Pétrochimie : cotations du 22 octobre 2019

Pétrochimie : cotations du 22 octobre 2019

Pétrochimie : cotations du 15 octobre 2019

Pétrochimie : cotations du 15 octobre 2019

Plus d'articles