Nous suivre Info chimie

Cotations du 25/01/2019 au 30/01/2019

La rédaction

Sujets relatifs :

,
Cotations du 25/01/2019 au 30/01/2019

© Chimie Pharma Hebdo

Les prix contrats des oléfines pour février en Europe ont été finalisés, la semaine dernière. Ceux des aromatiques devraient suivre, cette semaine. Pour le moment, il n'y a pas eu de variation notable. Du côté des polymères, le marché spot semble sur une tendance de renforcement.

Le prix du pétrole brut est resté inchangé pour la seconde semaine consécutive. Mais le prix spot du naphta a grignoté 20 $/t. Les prix contrats de janvier pour l'éthylène et le propylène ont été reconduits en février. Le prix spot de l'éthylène a augmenté de 20 E/t, ce qui n'est pas encore un rattrapage du retrait de la semaine précédente (CPH n°872). Le prix contrat du butadiène pour février a faibli de 15 E/t. En soi, ce n'est pas un grand repli mais les marchés spot s'attendaient à plus de fermeté, et le niveau spot s'est affaissé de 50 E/t.

Si les prix contrats n'ont pas encore été fixés pour les aromatiques, les variations des niveaux spot ne présagent pas beaucoup de mouvements. Le prix du benzène a forci de 10 $/t après son maintien la semaine précédente. Celui du toluène a regagné les 15 $/t perdus la semaine d'avant. Celui des mélanges de xylène n'a pas bronché. Le prix du styrène a poursuivi sa remontée en reprenant 30 $/t, ce qui le place encore en deçà du prix contrat de janvier, lequel sera sans doute reconduit pour février.

Le prix du méthanol a reculé de 20 $/t et la tendance serait baissière pour la suite. La production a repris sur le site d'Equinor, en Norvège, après un arrêt de plusieurs mois. Des volumes additionnels sont aussi attendus de Russie. Le prix du MTBE a perdu 40 $/t, en conséquence d'un cycle bas saisonnier des mélanges pour carburant.

Les prix spot des polyoléfines ont évolué de manière hétérogène. Ceux du polyéthylène ont engrangé des gains de 50 à 60 $/t, notamment sous l'effet d'une déclaration de force majeure pour le polyéthylène haute densité à Lavéra (Bouches-du-Rhône). Mais la tendance de fond serait plutôt à chercher vers la constitution de stocks par crainte d'un Brexit sans accord. Polychim à Dunkerque (Nord) a aussi déclaré une force majeure pour le polypropylène. Mais la reconduction du prix contrat du monomère, de janvier à février, a envoyé un signal négatif qui a fait plonger les prix du polypropylène de 100 à 120 $/t.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 21 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 21 juillet 2020

Les marchés pétrochimiques européens ont été très actifs cette semaine. Ce qui est inhabituel pour un milieu de mois de juillet. Mais cette année, rien ne se déroule comme prévu. En[…]

23/07/2020 | Cotations
Pétrochimie : cotations du 13 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 13 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 7 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 7 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 30 juin 2020

Pétrochimie : cotations du 30 juin 2020

Plus d'articles