Nous suivre Info chimie

Cotations du 28/11/14 au 03/12/14

La rédaction

Sujets relatifs :

,

Le déclin des cours du brut s'est encore accentué la semaine dernière, suite au dernier congrès de l'Opep de fin novembre lors duquel l'Arabie Saoudite a confirmé maintenir sa production actuelle malgré l'augmentation de la production américaine et la demande faiblissante sur les marchés mondiaux. Cette décision avait bien été anticipée et les clients de produits chimiques s'étaient préparés à obtenir des prix contrats de décembre à la baisse. Le prix du Brent a régressé de plus de 7 $ par baril. Le prix spot du naphta en Europe a dégringolé de 80 $/t.
 

Le marché des oléfines a moins faiblit que ce que les observateurs du secteur imaginaient. Le prix contrat de décembre de l'éthylène s'est négocié en retrait de 50 €/t, tandis que celui du propylène affichait une baisse de 60 €/t. Le prix du butadiène a perdu 55 €/t pour décembre. Le marché spot a limité la casse, avec des prix moindres de 30 €/t pour l'éthylène, de 20 €/t pour le propylène et de seulement 10 €/t pour le butadiène.
 

Du côté des aromatiques, l'impact du déclin des prix du brut a été plus prononcé. En Europe du Nord-Ouest, le contrat de décembre du benzène s'est effondré de 155 €/t, comme celui du toluène. La chute s'est limitée à 145 €/t pour celui du styrène. Le prix spot du styrène a plongé plus lourdement, de 170 $ /t. Les niveaux spot du benzène et du toluène ont enregistré des retraits moins violents, d'environ 60 $/t. Dans le Golfe du Mexique, le prix spot du benzène a chuté de 10 cts/gal, à 300 cts/gal. Le contrat de décembre avait de son côté été déjà conclu à 337 cts/gal.
 

Il était encore trop tôt pour la conclusion des prix contrats des isomères du xylène, mais le marché spot s'est montré déjà en net retrait. Le prix du paraxylène a chuté de 160 $/t tandis que celui de l'orthoxylène perdait 100 $/t.
 

Le prix du méthanol s'est posé comme une rare exception, avec un gain, modeste, de 10 €/t. Ce qui semble n'être qu'un effet à court terme de réductions de production d'un gigantesque complexe de Methanex à Trinidad et Tobago. Le prix du MTBE a flanché de 90 $/t. Le prix contrat de l'éthylène glycol a pour sa part trébuché de 30 €/t.
 

Les prix contrats des polymères se fixent habituellement en fin de mois, mais certains producteurs européens de polystyrène ont déjà annoncé des baisses de 100 à 110 €/t au regard des contractions des prix des monomères. Le prix spot s'est lui effondré de 150 $/t.

 


Cotations relevées dans le nord de l’Europe pour Chimie Pharma Hebdo entre le 28/11/14 et le 03/12/14. En tonnes métriques, franco livré (FD), sauf mention contraire : (1) qualité chimique ; (2) qualité polymère ; (3) fob ; (4) cif ; (5) cotations mensuelles et (6) cotations des semaines précédentes. (Q1) contrats du premier trimestre 2014, (Q2) contrats du deuxième trimestre 2014 ; (Q3) contrats du troisième trimestre 2014 ; (Q4) contrats du quatrième trimestre 2014. Source : Chimie Pharma Hebdo

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 12 avril 2021

Pétrochimie : cotations du 12 avril 2021

Ce fut une semaine très calme pour la plupart des transactions pétrochimiques en Europe. À l'exception notable du styrène qui reste très volatil. Les polymères ont poursuivi leur ascension sur le[…]

28/04/2021 | Cotations
Pétrochimie : Cotations du 5 avril 2021

Pétrochimie : Cotations du 5 avril 2021

Pétrochimie : Cotations du 30 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 30 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 23 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 23 mars 2021

Plus d'articles