Nous suivre Info chimie

Cotations du 30/10/14 au 05/11/14

La rédaction

Sujets relatifs :

,

Sans grande surprise, le déclin régulier des prix sur le marché spot ces dernières semaines a conduit à la contraction des prix contrats pour novembre. La baisse s'est poursuivie pour les hydrocarbures primaires, avec le prix du Brent qui s'est affaissé de plus de 2 $/baril, à 83,45 $/baril. Le prix spot du naphta a diminué de 50 $/t.
 

Les prix contrat de l'éthylène et du propylène ont été conclus en baisse de 90 €/t en novembre. Ce qui a amené le prix de l'éthylène quasiment au même niveau que le prix spot, qui est, lui, resté inchangé. De son côté, le prix spot du propylène qui évoluait au-dessus du prix contrat, en raison de la forte demande pour les polymères et autres dérivés, a chuté de 100 €/t en conséquence de la baisse du prix contrat de novembre, rapportent les observateurs du marché. Pour le butadiène, la situation a été similaire. Le prix contrat de novembre et le spot ont tous les deux été conclus en baisse de 100 €/t.
 

Le déclin a été encore plus marqué dans le marché des aromatiques. Les prix contrat de novembre du benzène et du toluène ont été négociés en baisse de 110 €/t. Le seul point positif pour les vendeurs a été le prix contrat du styrène en novembre, reconduit au même niveau que celui d'octobre, en dépit d'un prix plus faible des matières premières. Sur le marché spot, le prix du benzène a diminué de 90 $/t, celui du toluène de 60 $/t et celui des mélanges de xylène de 80 $/t. Le prix spot du styrène a juste fléchi de 30 $/t, soutenu par le maintien du prix contrat.
 

Le prix contrat de l'orthoxylène en Europe est habituellement le premier à être conclu dans les isomères, ce qui a une nouvelle fois été le cas ce mois-ci. Son prix a été négocié en baisse de 50 €/t pour novembre. Le prix spot a, lui, diminué de 80 $/t.
 

Les seuls gagnants de la semaine ont été le méthanol et le MTBE. Sur la base d'une forte demande aux États-Unis, les prix spot ont augmenté en Amérique du Nord et en Europe. La hausse est toutefois restée modeste, de 10 €/t, sur le Vieux continent. Le prix du MTBE est souvent plus volatile car il fluctue avec les prix des carburants. La semaine dernière, il a bondi de 70 $/t.

Malgré une forte demande sur le marché des polymères, les prix spot ont diminué la semaine dernière. Ceux du polyéthylène ont perdu de 150 à 220 $/t, selon le type et le grade. Ceux du polypropylène se sont affaissés de 50 à 80 $/t. Ceux du polystyrène ont juste régressé de 50 $/t. Les prix contrat d'octobre n'avaient pas encore été confirmés à l'heure où nous bouclons ce numéro.
 

Cotations relevées dans le nord de l’Europe pour Chimie Pharma Hebdo entre le 30/10/14 et le 05/11/14. En tonnes métriques, franco livré (FD), sauf mention contraire : (1) qualité chimique ; (2) qualité polymère ; (3) fob ; (4) cif ; (5) cotations mensuelles et (6) cotations des semaines précédentes. (Q1) contrats du premier trimestre 2014, (Q2) contrats du deuxième trimestre 2014 ; (Q3) contrats du troisième trimestre 2014 ; (Q4) contrats du quatrième trimestre 2014. Source : Chimie Pharma HebdoPrix

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 12 avril 2021

Pétrochimie : cotations du 12 avril 2021

Ce fut une semaine très calme pour la plupart des transactions pétrochimiques en Europe. À l'exception notable du styrène qui reste très volatil. Les polymères ont poursuivi leur ascension sur le[…]

28/04/2021 | Cotations
Pétrochimie : Cotations du 5 avril 2021

Pétrochimie : Cotations du 5 avril 2021

Pétrochimie : Cotations du 30 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 30 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 23 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 23 mars 2021

Plus d'articles