Nous suivre Info chimie

Covid-19 : Le recyclage du plastique menacé

Françoise de Vaugelas

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : Le recyclage du plastique menacé

© Soprema

Le syndicat des professionnels du recyclage Federec alerte sur la situation économique de l’industrie du recyclage plastique. En effet, la crise économique engendrée par l’épidémie de coronavirus a eu pour effet un effondrement des commandes et une chute du cours des plastiques issus du pétrole. Ces deux baisses ont eu pour conséquence de rendre les produits en plastiques recyclés moins attractifs. Même si, suite à l’appel du président de la République à maintenir les activités essentielles et à redémarrer l’industrie « bas carbone », les industriels du secteur ont maintenu une activité à 80 % des volumes normaux, le secteur est menacé.

Un prix du pétrole attractif

L’arrêt de l’industrie aval, consommatrice de plastique recyclé, a entraîné une diminution du carnet de commande de matières premières issues du recyclage, notamment dans les secteurs du bâtiment, de l’emballage non-alimentaire et de l’automobile. Ces trois secteurs, particulièrement touchés par la crise, sont aujourd’hui quasiment à l’arrêt. De plus, la chute du cours du baril de brut a logiquement entraîné une baisse du prix des résines issues du pétrole. « La perspective d’un cours du pétrole durablement bas (plusieurs années selon les analystes) accentue le risque de voir les commandes de matières plastiques issues du recyclage se stabiliser à un niveau et à un prix incompatibles avec le maintien des activités », s’inquiète la Federec dans un communiqué. Elle craint également une remise en cause des engagements d’incorporation de résines issues du recyclage de la part de certains industriels : la situation économique difficile pour l’ensemble des secteurs pourrait inciter les professionnels à se tourner vers les résines fossiles devenues moins chères.

Obliger l’incorporation de matière recyclée

Le seul secteur épargné par cette crise est celui des PET issu des collectes sélectives. « La consommation de PET recyclé est notamment soutenue par l’obligation d’en incorporer 25 % dans les emballages pour boissons à compter de 2025 », rappelle la Federec. Afin de maintenir et relancer les filières de recyclage, le syndicat propose deux mesures : des bonus-malus fixés à des niveaux réellement incitatifs dans le cadre des régimes de Responsabilité Elargie des Producteurs, à l’exemple de la REP Emballages ménagers (Citeo) ; et une mesure d’obligation d’incorporation de matières plastiques issues du recyclage dans les produits finis, sur le modèle de l’obligation instaurée pour le PET recyclé dans les emballages pour boissons.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Le complexe pétrochimique d’Erdemoglu Holding autorisé

Le complexe pétrochimique d’Erdemoglu Holding autorisé

  La société turque Erdemoglu Holding a annoncé l’autorisation environnementale pour la construction de son complexe pétrochimique. Le site, qui sera basé à Yumurtalik (Turquie),[…]

22/05/2020 | PolyesterChimie
Kemira prolonge son contrat avec UPM en Uruguay

Kemira prolonge son contrat avec UPM en Uruguay

Covid-19 : Le marché du recyclage souffre de la pandémie

Covid-19 : Le marché du recyclage souffre de la pandémie

Recyclage des plastiques : Enerkem et Nova Chemicals collaborent

Recyclage des plastiques : Enerkem et Nova Chemicals collaborent

Plus d'articles