Nous suivre Info chimie

Covid-19 : Qui produit de l’hydroxychloroquine sulfate en Europe ?

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Covid-19 : Qui produit de l’hydroxychloroquine sulfate en Europe ?

© Wikipédia

Alors que tous les regards sont tournés vers l’hydroxychloroquine, quelles sont les usines qui fournissent son principe actif, indispensable à la production de ce potentiel traitement du Covid-19.

La piste de la production d’hydroxychloroquine (sous forme médicament) et de son principe actif est complexe à remonter. Si l’on sait à peine que Sanofi produit des boîtes de Plaquenil dans l’une de ses 18 usines en France, il est encore plus difficile de connaître la provenance de la matière active : l’hydroxychloroquine sulfate. Selon les informations du site pharmacompass.com, corroborées par pharmaoffer.com, il y aurait plusieurs producteurs en Inde (Ipca, Cadila Laurus Labs), ainsi qu’un producteur chinois (Chongqing), un américain (AMRI), un taiwanais (SCI Pharmtech) et trois européens.

Deux sites hongrois et un site finlandais

La société hongroise Alkaloida Chemical, qui est une filiale de l’indien Sun Pharmaceutical Industries, produit dans des installations en Hongrie. Le finlandais Fermion produit en Finlande dans son usine d’Espoo où il est le seul site à disposer d’un certificat de conformité à la Pharmacopée européenne ou CEP pour ce produit. Notre champion français Sanofi est le troisième producteur européen. La molécule est bien au catalogue de Sanofi Active Ingredients, sa branche chimie fine qui produit pour des tiers des actifs pharmaceutiques. La production est probablement située à Upjest, dans des installations entrées dans le giron de Sanofi dans les années 90, avec le rachat du laboratoire hongrois Chinoin. Si Sanofi ne confirme pas cette information, le site de l’Echa, l’agence européenne des produits chimiques, fait état de l’enregistrement de l’« hydroxychloroquine » - la molécule qui se situe juste une étape en amont de la production -, et de son intermédiaire le « 4,7- dichloroquinoline » par Chinoin Pharmaceutical and Chemical Works Private, filiale de Sanofi.   

Chinoin a par ailleurs été connu dans le passé pour son savoir faire dans le domaine de la quinine, qui a précédé la chloroquine dans le traitement du paludisme. Les deux molécules sont d’ailleurs chimiquement proches et possèdent un noyau commun appelé quinoléine.  

Un risque de limitation des exportations ?

En ces temps de crise sanitaire, l’idée d’une production de matière active intra-européenne est plutôt rassurante. A ceci près que le site HungarianSpectrum.org rapporte que le gouvernement de Viktor Orban est en train de fermer les frontières, et probablement aussi à l’hydroxychloroquine sulfate, au cas où le produit tiendrait ses promesses dans la lutte contre le Covid-19.    

Un risque déjà présent sur les importations extra-européennes puisque l’Inde a annoncé, le 25 mars, interdire toutes les exportations d’hydroxychloroquine et de ses dérivés. Une mesure qui fait suite à une première liste de médicaments et substances actives dont l’exportation a été restreinte, dès début mars.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Sensient Technologies cède ses encres numériques à Sun Chemical

Sensient Technologies cède ses encres numériques à Sun Chemical

Sensient Technologies Corporation a conclu un accord pour la vente de 100% de ses actions dans Sensient Imaging Technologies, ainsi que dans certains autres actifs liés à la production d'encres, à Sun Chemical et[…]

02/06/2020 | Encres
Solenis finalise l’acquisition de ChemSystems

Solenis finalise l’acquisition de ChemSystems

[Edito] : Vers un come back du plastique ?

[Edito] : Vers un come back du plastique ?

Saint-Gobain finalise la cession de Sika

Saint-Gobain finalise la cession de Sika

Plus d'articles