Nous suivre Info chimie

Croissance de 0,3 % de la production européenne en 2014

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La dernière note conjoncturelle du Cefic indique une progression de seulement 0,3 % pour 2014 par rapport à 2013. « Cette croissance atone en 2014 est due en partie à la faiblesse des exportations », juge Hubert Mandery, directeur général du Cefic. « Le coup de pouce des récentes chutes du prix du pétrole brut n'a pas résolu le problème durable d'assurer un approvisionnement énergétique fiable et à prix compétitifs », poursuit-il. Sans surprise, la production pétrochimique a pesé lourd dans ce bilan anémique, achevant l'année sur un déclin de 4 %. Les productions d'inorganiques de base et de polymères ont fléchi respectivement de 1,2 % et de 0,5 % en un an. Ces contractions ont été relevées par la croissance des productions de produits de grande consommation (+ 2,1 %) et surtout de spécialités (+ 2,8 %). Au final, la production 2014 se révèle être 5,3 % en deçà du pic enregistré en 2007. Les ventes ont de leur côté progressé de 0,8 % entre 2013 et 2014, et ont rattrapé le niveau précrise de 2008. Les prix ont, sur l'année, trébuché de 1,8 %, essentiellement du côté de la pétrochimie (- 6,6 %). Entre janvier et décembre 2014, l'excédent commercial de la chimie de l'Union européenne a atteint un total de 40,4 milliards d'euros. Soit un retrait de 4,2 Mrds € par rapport aux onze premiers mois 2013. Pour moitié due au bilan de la balance commerciale avec les pays européens hors UE, avec un excédent de 11,2 Mrds €, soit 2,6 Mrds € de moins qu'en 2013. Le Cefic note surtout la chute de 38,7 % des exportations nettes vers la Russie. En un an, l'excédent avec la Chine a fondu de moitié, passant de 1,2 Mrds € à 507 M€. Celui avec les États-Unis a reculé de 985 M€, pour atteindre 4,8 Mrds €. En revanche, l'excédent commercial avec l'Asie (hors Chine et Japon) a augmenté de 374 M€ sur un an.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Dans le cadre de la seconde stratégie sur les perturbateurs endocriniens (SNPE 2), l’Anses a élaboré une liste de substances d’intérêt. L’agence a également identifié des[…]

Innovation : Le Cefic lance un réseau pour la chimie du futur

Innovation : Le Cefic lance un réseau pour la chimie du futur

Filière hydrogène : Création du consortium Lyon Rhône H2V

Filière hydrogène : Création du consortium Lyon Rhône H2V

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Plus d'articles