Nous suivre Info chimie

Croissance des engrais plus rapide dans le Golfe

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

L'Association des chimistes et pétrochimistes du Golfe persique (GPCA) estime que la croissance régionale de l'industrie des engrais est deux fois plus forte qu'au niveau mondial.

 En 2013, les capacités de production des pays formant le Conseil de coopération des pays du Golfe (GCC) ont atteint 42,7 millions de tonnes, soit une croissance de 4 % en un an tandis que l'industrie mondiale des engrais n'a enregistré qu'une croissance de 1,7 % de ses capacités entre 2012 et 2013. D'après les projections du GPCA, soutenues par plusieurs gigantesques projets de plusieurs milliards d'euros engagés au Qatar, en Arabie Saoudite ou dans les Émirats Arabes Unis, les capacités s'élèveraient à 66 Mt/an d'ici 2018 dans la région. Le GPCA juge que la révolution du gaz de schiste en Amérique du Nord et les projets préfigurant des capacités supplémentaires d'envergure à venir ces prochaines années ne changeront pas la donne. Ni sur la croissance de l'industrie des engrais dans le Golfe, ni sur sa nature d'exportateur majeur. En 2013, 20 Mt de fertilisants ont été exportés depuis la région, dans plus de 80 pays dans le monde. Le secteur comptait l'an dernier pour environ 25 % du commerce mondiale d'urée et pour 12 % de celui d'ammoniac.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Lancement du quatrième Plan national Santé-Environnement

Lancement du quatrième Plan national Santé-Environnement

Le 7 mai 2021, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé ont officiellement lancé le quatrième Plan national[…]

Green Deal : Epoxy Europe rejoint le Cefic

Green Deal : Epoxy Europe rejoint le Cefic

Solvay conclut un accord pour l'achat de certificats d'énergie renouvelable

Solvay conclut un accord pour l'achat de certificats d'énergie renouvelable

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Plus d'articles