Nous suivre Info chimie

Dans le rouge, Tessenderlo continue de vendre ses actifs

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le nettoyage du portefeuille de Tessenderlo n'en finit plus. Le chimiste belge a annoncé la mise en vente de son activité Phosphates alimentaires, partie intégrante de sa division Chimie minérale, laquelle est en restructuration depuis le début de l'année. Tessenderlo ne cèdera pas tout ses phosphates alimentaires car il souhaite conserver son unité de Ham en Belgique, laissant seulement le site de production à Rotterdam, aux Pays-Bas, sur la liste des actifs à vendre, en compagnie de trois bureaux commerciaux. Au cours des neuf derniers mois, Tessenderlo a constaté que le chiffre d'affaires de ses phosphates alimentaires inorganiques avait diminué, en raison de plus faibles volumes écoulés et de prix en déclin sous l'effet de la chute des coûts des matières premières. Ce qui aurait largement pesé sur les ventes de la division Chimie minérale qui a enregistré 298,5 M€ de ventes sur les neuf premiers mois 2013, soit une baisse de 3,8 % sur un an. Or le groupe belge a besoin d'air actuellement. Depuis début 2013, Tessenderlo accuse une perte de 47,3 M€, dont 12,1 M€ au troisième trimestre, notamment en « raison de charges non récurrentes liées au classement de l'activité Phosphates (... ) dans les actifs destinés à la vente », explique-t-il. Au cours de neuf premiers mois, et à périmètre constant, Tessenderlo a vu son chiffre d'affaires total décliner de 0,3 %, à 1,44 Mrd €, et son Ebidta récurrent plonger de 19 %, à 107,5 M€, avec une perspective de -25 % pour l'année entière. Pourtant, depuis un an, il ne cesse de se désengager partiellement de certains segments d'activités, notamment les dérivés chlorés organiques, via les cessions de Lianyungang Taile Chemical Industry en août 2012 et de Tessenderlo Partecipazioni en Italie en mai 2013, les intermédiaires pharmaceutiques avec la cession de Calaire Chimie, aujourd'hui en phase de reprise par Axyntis, et de Farchemia à l'automne 2012, ou encore les profilés en Europe et au Royaume-Uni entre janvier et septembre derniers. Dans le rouge, miné par de faibles perspectives, Tessenderlo semble aujourd'hui dans une situation préoccupante. Mi-novembre, la direction a d'ailleurs annoncé qu'elle développait un « plan exhaustif de réduction des coûts et de préservation de la trésorerie qui comprendra une proposition de suspension du versement des dividendes ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Le géant allemand de la chimie BASF a fait part de son intention de réaligner sa division Global Business Services dans la continuité de son développement. Créée le 1er janvier 2020 dans le cadre de la[…]

22/09/2020 | Chimie
Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Protection des cultures : BASF s’offre une technologie d’AgriMetis

Protection des cultures : BASF s’offre une technologie d’AgriMetis

Plus d'articles