Nous suivre Info chimie

De nouveaux objectifs de croissance pour Arkema

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Le chimiste français table sur des ventes de 8 Mrds € et une marge d'Ebitda de 16 % à l'horizon 2016. Pour cela, il mise sur des projets de croissance externe, sur l'innovation et sur un renforcement dans les pays émergents.

Aujourd'hui entièrement recentré sur les spécialités chimiques, Arkema démarre une nouvelle phase de développement. Depuis la cession définitive de son pôle vinylique au groupe Klesch début juillet, le groupe français est divisé en trois pôles d'activité : High Performance Materials (matériaux de haute performance), Industrial Specialties (spécialités industrielles) et Coating Solutions (revêtements). Une répartition homogène puisque chaque activité génère environ un tiers des ventes du groupe, qui s'élèvent à 6,5 milliards d'euros. Ainsi réorganisé, Arkema se montre confiant pour l'avenir. Il table sur un chiffre d'affaires de 8 Mrds € et une marge d'Ebitda de 16 % à l'horizon 2016, avec « une performance plus forte dans les matériaux de haute performance et les spécialités industrielles », précise Thierry Le Hénaff, p-dg d'Arkema. En 2020, les ventes devraient avoisiner les 10 Mrds € et la marge d'Ebitda 17 %. Il prévoit aussi de maintenir l'endettement à un taux inférieur à 40 % au cours des prochaines années. Pour mener à bien ces objectifs, le chimiste français compte poursuivre sa stratégie de petites à moyennes acquisitions, à l'instar du Brésilien Résicryl, spécialisé dans les additifs et les émulsions acryliques. Initié en juillet, ce projet d'acquisition devrait être bouclé d'ici la fin de l'année. Par la suite, les projets de croissance externe seront essentiellement focalisés sur les matériaux de haute performance et l'aval acrylique. Arkema poursuivra aussi la cession de « petites activités non stratégiques », comme la vente des stabilisants étain qui est prévue au quatrième trimestre 2012. Enfin, le groupe appuiera son développement sur une croissance organique notamment tirée par l'innovation. L'an dernier, il a investi 150 M€ dans ses activités de recherche et développement (dont trois quarts en France). Les produits récents, issus de la recherche, ont généré 350 M€ de ventes depuis 2006. La croissance interne sera également assurée par une forte position dans les pays émergents. « Nous avons démarré les deux tiers des projets qui vont nous permettre de générer la composante croissance interne », indique Thierry Le Hénaff. Quatre grands projets sont notamment en cours, avec la construction d'une plateforme de thiochimie en Malaisie, l'élargissement de la gamme des produits polyamide 10 suite à l'acquisition des sociétés chinoises Hipro Polymers et Casda Biomaterials début 2012, l'augmentation de capacités de polyfluorure de vinylidène (PVDF) en Chine et en France et le développement de son site américain de Clear Lake, spécialisé dans les monomères acryliques. Au niveau géographique, l'Europe devrait représenter 35 % des ventes d'Arkema (contre 40 % actuellement), l'Amérique du Nord 35 % (contre 34 %) et l'Asie et le reste du monde 30 % (26 % aujourd'hui). Sur le plus court terme, le groupe a confirmé son objectif d'atteindre le milliard d'euros d'Ebitda pour 2012. Le dividende par action devrait aussi « augmenter de façon significative ». Enfin, le p-dg a rappelé, une nouvelle fois, la volonté « d'indépendance » du groupe. « Nous sommes toujours restés dans cet état d'esprit », souligne-t-il. Il dément ainsi les rumeurs de rachat dont Arkema avait fait l'objet au début de l'été.

 

 




Activités d'Arkema en % du CA 2012*.

Source : Arkema

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles