Nous suivre Info chimie

Dérapage des coûts pour le complexe américain de Sasol

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

On ne parle plus de 8 à 9 milliards de dollars mais de 11 Mrds $ (environ 9,7 Mrds €) ! C'est même presque le double des 5 à 7 Mrds $ entrevus initialement en 2012. C'est ce qui ressort principalement de l'annonce de Sasol sur la revue préliminaire de son projet de complexe pétrochimique à Lake Charles, en Louisiane (États-Unis). Cette revue avait été prévue dès ce début d'année et devrait être complétée à l'automne. Le dérapage des coûts est dû à plusieurs facteurs. Sasol évoque des délais dans la construction en raison d'intempéries plus sévères que prévu, de coûts de main-d'oeuvre eux aussi plus conséquents qu'envisagé, de prix de contrats clé-en-mains plus onéreux qu'estimé, et de quantité de matériaux plus importante que prévu. La branche pétrochimique du groupe sud-africain doit aussi composer avec la difficile conjoncture du marché du pétrole, principal métier de Sasol. Face aux prix bas, comme tous les autres pétroliers, le groupe a revu ses dépenses d'investissements à la baisse et rationalise ses stratégies. En conséquence, la perspective d'un démarrage du complexe de Lake Charles en 2018 est également repoussée. Le vapocraqueur sur base éthane, d'une capacité de 1,5 million de tonnes par an, ne devrait pas démarrer avant le second semestre 2018. Les unités en aval devraient démarrer du coup entre la fin 2018 et le second semestre 2019.

Dans le bilan publié le 6 juin dernier, Sasol indique qu'au 30 avril 2016, 4,5 Mrds $ avaient déjà été injectés pour le complexe de Lake Charles, dont la finalisation a atteint les 40 %. En aval du vapocraqueur seront construites six unités. Les principales sont deux unités de polyéthylène (PE) basse densité et de PE basse densité linéaire, et une d'oxyde d'éthylène et d'éthylène glycol. À elles trois, elles consommeront les deux tiers des volumes d'éthylène que produira le vapocraqueur. Les trois autres unités, plus petites, seront dévolues aux productions d'alcools de spécialité, d'éthoxylats et d'autres dérivés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Les hôpitaux de l’AP-HP (assistance publique hôpitaux de Paris) Saint-Antoine, Necker-Enfants malades et Rothschild ont décidé de trouver une solution pour recycler les masques chirurgicaux. En effet,[…]

11/05/2021 | RecyclageActualités
Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Arkema sur une bonne lancée pour son premier trimestre

Résultats : Arkema sur une bonne lancée pour son premier trimestre

Résultats : Solvay en baisse au premier trimestre

Résultats : Solvay en baisse au premier trimestre

Plus d'articles