Nous suivre Info chimie

Dérivés acryliques/Acrylamide : bioprocédé à l'étude pour Mitsui

Sujets relatifs :


Yongsan Mitsui Chemicals (YMC), société détenue à parité par Mitsui Chemicals et Yongsan, est sur le point de démarrer une nouvelle unité de production de 5 000 t/an d'acrylamide en Corée du Sud, avec deux ans de retard sur le planning initial (Chimie hebdo n°93, p.6). Cette unité est basée sur l'utilisation d'un bioprocédé, utilisant une enzyme génétiquement modifiée, spécialement développée par Mitsui Chemicals. Parmi les avantages, Mitsui souligne le faible coût d'investissement de l'ordre de 500 millions de yens (4 M$) pour une unité de 5 000 t/an. A noter que YMC exploite aussi une autre unité en Corée du Sud d'une capacité de 7 000 t/an basée sur un procédé par catalyse au cuivre. De son côté, Mitsui Chemicals exploite en direct une unité de 38 000 t/an au Japon et de 5 000 t/an en Indonésie, ce qui porte à 55 000 t/an sa capacité globale en acrylamide. En Asie, le japonais est toutefois devancé par Dia-Nitrix, né du regroupement des dérivés acryliques de Mitsubishi Chemical et de Mitsubishi Rayon en 2001, avec une capacité de 65 000 t/an. Par ailleurs, la demande asiatique en acrylamide est évaluée autour de 200 000 t/an, en croissance de 5 à 10 % par an. Les principales applications se situent dans le domaine du carton, du traitement des eaux et du forage pétrolier.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Quelques 420 millions de dollars, c'est le montant que va verser le Thaïlandais Indorama Ventures pour l'acquisition de deux unités de production de polyéthylène téréphtalate et des résines PET associées auprès d'Invista. L'une est située à[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Total passerait à l'échelle industrielle en Chine

Total passerait à l'échelle industrielle en Chine

Plus d'articles