Nous suivre Info chimie

Des solutions Cloud pour simplifier le travail en laboratoire

Par Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,
Des solutions Cloud pour simplifier le travail en laboratoire

© Pixabay

La société Ineon Biotech commercialise plusieurs logiciels en Cloud à destination des chercheurs académiques et industriels. Ces modules intuitifs aident à mieux gérer les opérations au sein d'un laboratoire pour être plus productif.

Devenir la plateforme d'achats d'applications pour la gestion de la R&D. Telle est l'ambition de la société Ineon Biotech. Fondée fin 2017, cette société est spécialisée dans l'édition de logiciels Cloud à destination des chercheurs. Forte de cette mission, la société a développé plusieurs solutions en mode Software-as-a-Service (SaaS), permettant de simplifier le travail en laboratoire. « Nous avons fait le choix de proposer nos logiciels en Saas, ce qui permet aux laboratoires de PME ou ETI pouvant manquer de matériel informatique adéquat de quand même optimiser leur fonctionnement », souligne Christophe Pierrat, directeur des opérations chez Ineon Biotech. D'une part, Ineon a lancé sur le marché son logiciel Ineon Free pour la gestion des stocks de réactifs chimiques. « Il s'agit d'une solution gratuite développée en partenariat avec le CNRS, qui aide à effectuer l'inventaire en temps réel des produits disponibles, et d'anticiper les commandes à effectuer », explique Christophe Pierrat. En outre, cette solution permet de retrouver de manière rapide les informations clés en matière de paramètres physico-chimiques, de logistique et de structure des réactifs. Pour faciliter toujours plus la visualisation des stocks et des commandes, le groupe commercialise Scanlab, une extension mobile d'Ineon Free. « Cette application aide le chercheur à trouver et visualiser les informations du produit juste en scannant son étiquette et de localiser son lieu de stockage via son numéro CAS », explique Christophe Pierrat. Avant d'ajouter : « De plus, il aide à une meilleure traçabilité d'un lot en association avec un protocole expérimental ». Outre les stocks disponibles, Ineon Biotech a également développé un logiciel pour la gestion documentaire dénommé iSearch. Cette solution offre la possibilité de travailler à plusieurs sur un même document, et de gérer la répartition des tâches entre différentes parties prenantes via un dispositif de gestion de droits.

Enfin, le groupe a sorti une application pour smartphone dénommée Safety Pro. « Cette solution permet de gérer toutes les fiches SDS (Safety Data Sheets) du laboratoire ainsi que tous les documents relatifs à la sécurité », précise le directeur des opérations d'Ineon Biotech. Ce logiciel s'avère très simple d'utilisation : il suffit de scanner le QR code avec un mobile ou d'entrer toute information sur le produit pour pouvoir consulter sa fiche SDS à jour. Pour l'heure, l'application s'appuie sur une base de données de plus de 50 000 fiches SDS.

D'autres développements technologiques à venir

La société Ineon Biotech ne compte pas s'arrêter en si bon chemin pour étoffer son portefeuille de solutions. En effet, elle a déjà initié un partenariat avec le spécialiste toulousain de la formulation cosmétique Syntivia pour mettre au point une application pour la gestion des bibliothèques d'extraits de plantes. Ce module permettrait de rendre le partage de fichiers plus aisé en vue de développer des produits cosmétiques innovants. En outre, Ineon Biotech travaille également au développement d'une solution pour la planification des budgets des laboratoires. À plus long terme, la société mise également sur les appareils connectés via l'Internet des objets (IoT), comme l'indique Christophe Pierrat : « Nous pourrions très bien être en mesure de recueillir et analyser des données via des appareils de laboratoire, comme les pipettes et les balances, pour mieux gérer les stocks. Nous avons initié des travaux avec plusieurs fournisseurs d'instruments de laboratoire dotés de systèmes RFID. Les premiers prototypes pourraient être disponibles dès juin, en vue d'une commercialisation en fin d'année ». Le développement de ces outils donnerait l'opportunité à Ineon Biotech de centraliser les données et d'en tirer profit. « Nous pourrions mettre au point une sorte de box permettant d'analyser et de structurer les données pour aider les laboratoires à mieux les exploiter. Mais pour cela, il est indispensable que nous soyons en mesure de rendre les données anonymes sans trop perdre en informations utiles », détaille Christophe Pierrat.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Protections respiratoires à pression positive

Protections respiratoires à pression positive

La société CleanSpace lance sa gamme d'appareils de protection respiratoire sur le marché. Pour les postes de travail où une protection respiratoire est indispensable, les appareils Cleanspace apportent[…]

01/09/2019 | solutionsusine
Un masque de protection antipoussières

Un masque de protection antipoussières

Un demi-masque filtrant antiparticules

Un demi-masque filtrant antiparticules

Gamme de gants de protection chimique

Gamme de gants de protection chimique

Plus d'articles