Nous suivre Info chimie

Double acquisition chinoise pour Arkema

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Arkema en avance sur son plan stratégique

Le groupe français avait planifié des acquisitions pour accroître son chiffre d'affaires d'un milliard d'euros à l'horizon 2015. L'objectif est quasiment atteint. Ces derniers mois, Arkema a racheté pour un total de 968 M de chiffre d'affaires supplémentaires, notamment avec les résines de Total (environ 750 M de ventes supplémentaires), ou avec cette double opération en Chine. « Le train des grandes acquisitions va s'arrêter là », affirme un porte-parole du groupe. Dé-sormais, Arkema dispose d'une marge de manœuvre plus réduite, et ne devrait pas se lancer dans des acquisitions de plus de 20 à 50 M de chiffre d'affaires additionnels dans les prochains mois et, normalement, prochaines années. Le programme de cessions prévoyait sur la même période une cession d'environ 300 M de chiffre d'affaires. Avec la cession du pôle vinylique, Arkema a déjà fait trois fois plus, donc rien ne serait plus sur la table.

L'année continue d'être chargée pour le chimiste français. Arkema s'active sur tous les fronts, qu'il s'agisse du recentrage de son périmètre avec la cession de ses vinyliques (voir Édito), de croissance organique, comme avec les avancées sur sa plateforme chinoise de Changshu (CPH n°567), ou de croissance externe comme avec l'intégration des résines de Total et l'acquisition des alcoxylats de Seppic (CPH n°570). La dernière opération en date est double, avec la reprise concomitante de 100 % du capital des sociétés chinoises Hipro Polymers et Casda Biomaterials. Arkema va débourser 365 millions de dollars (271 M€) pour cette opération, attendue pour être finalisée début 2012, et qui va lui permettre de se renforcer significativement sur le marché des polyamides. Outre de se positionner ainsi comme le seul chimiste au monde à « proposer une gamme complète de polyamides longues chaînes 10, 11 et 12 », Arkema renforce ses positions dans les polyamides biosourcés. Marché d'autant plus prometteur qu'il affiche un taux de croissance de 15 à 20 % par an, selon le groupe. Hipro Polymers et Casda Biomaterials, qui devraient générer un chiffre d'affaires cumulé de 230 M$ en 2011 et recensent un total de 750 salariés, sont deux entreprises déjà étroitement liées à la fois par leur actionnariat actuel (Feixiang Chemicals et Bain Capital) et par leurs activités. Hypro Polymers est un producteur de polyamides techniques 10.10 biosourcés, un produit très proche du polyamide 11 d'Arkema, qui trouve des applications dans les marchés des transports (automobile, camions), des énergies renouvelables et de l'électronique. Ces polyamides sont produits à partir d'acide sébacique, spécialité de Casda Biomaterials. Lequel produit cet acide à partir d'huile de ricin, soit la même matière première qu'Arkema pour son polyamide 11 même si la chimie intermédiaire employée est différente (Arkema transforme l'huile de ricin en amino 11 et non en acide sébacique pour produire son polyamide 11).

L'acquisition va permettre au chimiste français d'élargir un peu plus son réseau industriel en Chine avec l'acquisition de deux sites de production. Hypro Polymers détient une unité de polyamides 10.10 à Zhangjiagang, à une centaine de kilomètres de Shanghai. Les capacités actuelles font l'objet d'une large extension puisqu'elles devraient passer de 5 000 à 15 000 tonnes par an en 2012. Casda Biomaterials, de son côté, est implanté à Hengshui, à 250 km de Pékin, avec des capacités installées de 35 000 t/an d'acide sébacique, ce qui en fait le leader mondial avec environ 50 % des capacités en service dans le monde. En plus de fournir la matière première à Hypro Polymers, l'acide sébacique de Casda Biomaterials sert d'autres marchés. Il trouve notamment des applications dans la fabrication de plastifiants et de stabilisants pour les polymères, de lubrifiants, sert d'agent anti-corrosion, et permet de produire des plastiques biodégradables comme ceux fabriqués à partir d'amidon. L'opération va ainsi permettre à Arkema de disposer d'une filière entièrement intégrée pour ses polyamides techniques en Chine.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles