Nous suivre Info chimie

Dow envisage deux usines de taille mondiale en Arabie saoudite

Julien Cottineau
Dow envisage deux usines de taille mondiale en Arabie saoudite

© Sadara

Alors qu’il s’est déjà largement impliqué avec le gigantesque complexe Sadara, le groupe américain nourrit encore ses ambitions en Arabie saoudite. Il envisage de construire dans le royaume, une usine de revêtements et réfléchit à un projet de silicones.

Le géant américain voit encore plus grand en Arabie saoudite. En marge de la visite, à Ryiadh, de Donald Trump, président des États-Unis, Andrew Liveris, patron de Dow Chemical, en a profité pour signer deux accords avec ses partenaires saoudiens le 20 mai. Les projets concernent la production de polymères pour revêtements et pour les applications dans le traitement d’eau, ainsi que la fabrication de silicones de performance dans le royaume. Le premier projet est le plus avancé. Dow s’est engagé à construire une usine au coeur de Plaschem à Jubail (Arabie Saoudite), le parc industriel géré par Sadara (coentreprise entre Dow et Saudi Aramco) et la Commission royale pour Jubail et Yanbu. Plaschem est dédié aux producteurs chimiques et aux industriels de transformation. Les futures productions de polymères acryliques viseront essentiellement le marché saoudien, ciblant les applications dans les revêtements industriels et décoratifs, le traitement d’eau et les détergents. Une centaine de postes devrait être créée une fois l’usine opérationnelle. Selon un porte-parole de Dow, le projet nécessiterait un investissement de plus de 100 millions de dollars et la mise en service de l’usine est ambitionnée en 2022. Elle viendra renforcer la présence de Dow pour ses revêtements au Moyen-Orient, le groupe américain disposant déjà d’une usine à Jebel Ali, à Dubai (Émirats Arabes Unis). Dow n’a pas détaillé les capacités envisagées mais l’usine serait de taille mondiale, nous a confirmé un porte-parole.

 

Silicones : complexe entièrement intégré et de taille mondiale

Le projet de silicones se limite pour l’heure à un protocole d’accord pour une étude de faisabilité. Dow explique qu’il s’agirait de construire un complexe entièrement intégré et de taille mondiale. En amont seraient produits des siloxanes, avec des unités en aval de silicones de haute performance. Les marchés visés seront les soins et les produits d’entretien, l’automobile, les produits pour la construction, le photovoltaïque, les dispositifs médicaux, et le pétrole et gaz.
350 emplois pourraient être créés pour la gestion du complexe. Le groupe américain explique que ce projet permettrait d’encore mieux intégrer l’activité Dow Corning, géant mondial des silicones que Dow a repris à son seul compte l’an dernier (CPH n°763). Ce projet accélérerait par ailleurs le développement de matériaux hybrides et des solutions technologiques spécifiques pour la région, en particulier pour les matériaux de construction destinés aux gratte-ciel, ajoute encore le groupe américain.
Ces deux projets s’inscrivent à la fois dans le plan stratégique saoudien de diversifier ses productions chimiques vers les spécialités, diversifiant ainsi son économie, et dans le renforcement des positions saoudiennes de Dow. Le groupe américain, qui finalise actuellement sa fusion avec son compatriote DuPont (CPH n°796), se présente comme un partenaire de l’Arabie Saoudite depuis presque quarante ans et se revendique le « plus grand investisseur étranger dans le pays », assure Andrew Liveris. Ces dernières années, il a mis sur pied Sadara, avec Saudi Aramco, pour édifier l’un des plus grands complexes pétrochimiques au monde. À Jubail, des capacités de plus de 3 millions de tonnes de plastiques de performance et de spécialités sont en cours de démarrage (CPH n°799). Sur les 26 unités de production du complexe, 19 ont démarré (dont 5 produisent à pleine charge) ou sont en phase de démarrage. Les 26 unités devraient avoir été toutes mises en service avant la fin 2017.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

DuPont pourrait vendre une de ses divisions

DuPont pourrait vendre une de ses divisions

DuPont continuerait-il de se séparer de ses activités ? Selon des sources proches du dossier interrogées par l’agence de presse financière Bloomberg, DuPont songerait à vendre ou à[…]

Borchers Group racheté par Milliken & Company

Borchers Group racheté par Milliken & Company

Solvay a achevé ses travaux d’agrandissement aux Etats-Unis

Solvay a achevé ses travaux d’agrandissement aux Etats-Unis

Films durables et respirants : Berry Global augmente sa capacité de production

Films durables et respirants : Berry Global augmente sa capacité de production

Plus d'articles