Nous suivre Info chimie

Dow exclut toute séparation entre pétrochimie et spécialités

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Suite à la charge de Daniel Loeb, p-dg du hedge fund Third Point prônant une séparation des activités pétrochimiques pour une meilleure rentabilité, Dow Chemical a répliqué et remis les points sur les « i ».

Dans un ajout à la présentation de ses comptes 2013, remis le 11 février au gendarme de la Bourse américaine, le géant de l'industrie chimique américaine a indiqué que la séparation des grandes activités du groupe n'était pas du tout une option envisagée. Dow précise qu'il a déjà mené avec des conseillers externes et le comité exécutif une revue complète des options stratégiques du groupe, et que la possibilité d'une séparation des actifs pétrochimiques et de chimie de spécialité « ne créerait pas d'amélioration de productivité ou d'allocation de capital. Mais au contraire cela affecterait négativement la création de valeur de Dow qui tire partie de l'échelle, des coûts d'intégration et des bénéfices technologiques de l'ensemble de nos chaînes de valeur intégrées verticalement et basées sur des sciences multiples ». Le groupe croit ainsi fermement que « les actions spécifiques entreprises pour permettre à Dow d'effectuer la transition d'un modèle basé sur les commodités à un groupe verticalement intégré et focalisé sur les matériaux de spécialité, l'agriculture et les plastiques de spécialité, sont la stratégie idoine pour maximiser la création de valeur pour tous nos actionnaires à court et long terme ».

Dans cette mise au point plutôt claire, Dow a pris le soin de ne jamais citer ni Third Point, ni son patron Daniel Loeb. Dans une déclaration à Reuters le 12 février, le hedge fund a estimé que cette réponse indirecte de Dow illustrait un certain manque de transparence, notamment sur la méthodologie et l'identité des intervenants extérieurs pour arriver à ces conclusions.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Protoxyde d’azote : le parlement interdit la vente aux mineurs

Protoxyde d’azote : le parlement interdit la vente aux mineurs

Le parlement français a annoncé que la vente de protoxyde d’azote, quel que soit le conditionnement, serait désormais interdite aux mineurs. Le texte de loi précise, en outre, qu’il est « interdit de[…]

26/05/2021 |
Produire du papier en France permet de lutter contre le changement climatique

Produire du papier en France permet de lutter contre le changement climatique

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Plus d'articles