Nous suivre Info chimie

Dow perd du terrain et déçoit

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Le géant chimique américain sort d'une année difficile et affiche des résultats en berne pour son exercice 2012, avec un chiffre d'affaires en retrait de 5 % et un bénéfice net qui s'écroule de 65 %.

A l'annonce des résultats, l'action de Dow a immédiatement reculé de 6,2 % à Wall Street, le 31 janvier. Visiblement, les investisseurs n'ont pas été comblés par un quatrième trimestre plus difficile qu'anticipé. Surtout, Dow affiche un bilan décevant pour l'ensemble de son exercice 2012. Le géant américain n'enregistre que des contre-performances. Son chiffre d'affaires a reculé de 5 %, à 56,79 milliards de dollars (41,8 Mrds €), son Ebitda a flanché de 25 %, à 5,59 Mrds $ et surtout son bénéfice net a plongé de près de 65 %, à seulement 842 M$.

Globalement, Dow n'a connu que des déconvenues l'an passé. Au total, ses volumes de ventes ont décliné de 2 %, tandis que les prix ont reculé de 3 %. Géographiquement, les ventes ont toutes décliné : -3 % en Asie-Pacifique (à 10,25 Mrds $) et Amérique latine (7,06 Mrds $), -5 % en Amérique du Nord (20,29 Mrds $) et jusqu'à -8 % dans la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique. Les ventes ont été particulièrement affaiblies en Europe de l'Ouest, avec un recul de 4 % du chiffre d'affaires en un an.

Par segments, là non plus, Dow ne peut pas vraiment se réjouir. Toutes ses divisions sont en baisse (voir graphique), de 2,5 % pour l'Electronique et les matériaux fonctionnels (4,48 Mrds $) jusqu'à 11 % pour sa plus importante division, Plastiques de performance (14,48 Mrds $). Laquelle a toutefois rebondi au dernier trimestre grâce à des prix plus forts et à l'avantage des prix des matières premières en Amérique du Nord et au Moyen-Orient. Seule la division Produits pour l'agriculture éclaircit le bilan avec une nette progression des ventes de 13 %, à 6,38 Mrds $, grâce à son pipeline technologique, explique le groupe.
 « Le second semestre 2012 a marqué une détérioration significative des marchés que nous servons »
« Le second semestre 2012 a marqué une détérioration significative des marchés que nous servons, notamment en Chine », souligne Andrew Liveris, président et CEO du groupe. « En réponse, Dow a identifié et pris des mesures agressives pour atténuer les effets d'un environnement global en petite voire sans croissance », ajoute le dirigeant. L'an dernier, Dow a effectivement annoncé pas moins de deux plans de restructuration. Au printemps, le groupe visait 900 suppressions de postes et une poignée d'usines à fermer, avant de durcir le ton à l'automne en annonçant la fermeture d'une vingtaine d'unités et 2 400 licenciements supplémentaires. Au total, le chimiste américain vise les 2,5 Mrds $ de réduction de coûts, dont 1 Mrd $ attendus dès cette année.

Pour autant, Dow s'estime bien positionné pour l'avenir. Ses investissements musclés en pétrochimie au Moyen-Orient, comme avec la coentreprise Sadara aux côtés de Saudi Aramco, ou aux États-Unis devraient lui permettre de profiter pleinement de matières premières avantageuses et bon marché pour améliorer la rentabilité de ses Plastiques de performance. Et le groupe mise encore sur sa division Produits pour l'agriculture pour se renforcer à l'avenir.
 



Les ventes de Dow en 2012 par division, en milliards de dollars.

Source : Dow

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles