Nous suivre Info chimie

DowDuPont en phase d'accélération

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Moins de six mois après la fusion, les choses s'accélèrent du côté de chez DowDuPont. Lors de la présentation des résultats annuels, le 1er février, le géant chimique américain a présenté de nouvelles ambitions pour sa future séparation en trois groupes indépendants. Des ambitions qui portent à la fois sur l'ampleur des synergies et sur le calendrier. À l'automne, DowDuPont avait annoncé des synergies de coûts de 3 milliards de dollars. Ce montant est désormais revu en hausse de 10 %, à 3,3 Mrds $, atteignable dès le troisième trimestre 2019. À cette date, le groupe devrait en avoir terminé avec son processus de spin-off. Car il vient de fixer un calendrier plus rapide pour cette séparation. Alors qu'en novembre, il était question d'un horizon de 18 à 24 mois, DowDuPont vise désormais une fourchette de 14 à 16 mois. Techniquement, l'ensemble Material Sciences, qui évoluera sous le nom de Dow, devrait évoluer en solo dès la fin du premier trimestre 2019. Les deux autres entités, Agriculture d'une part, et Spécialités de l'autre, devraient mener leur propre chemin, à partir du 1er juin 2019.
 

Ces ambitions accélérées sont sans doute favorisées par les très bons résultats tout juste publiés. Le chiffre d'affaires pro-forma de DowDuPont affiche un total de 79,53 milliards de dollars, soit environ 63,8 Mrds €, ce qui le place à hauteur du n°1 mondial BASF qui a fait part d'un total de 64,5 Mrds E pour 2017 (CPH n°830). Sur un an, il s'agit d'une progression de 12 %. Cerise sur le gâteau, tous les segments et toutes les régions ont participé à la bonification des ventes. Par segments, l'ensemble Material Sciences remporte la palme en plaçant deux de ses trois divisions en tête des plus fortes croissances avec +37 % pour Performance materials et coatings (à 8,7 Mrds $), et +17 % pour Industrial intermediates et infrastructure (à 12,6 Mrds $). La troisième plus forte progression est à mettre au crédit de la division Transportation et Advanced polymers (+14 %, à 5,1 Mrds $) de l'entité Spécialités. Par zone géographique, DowDuPont affiche des progressions à deux chiffres pour l'Europe-Moyen-Orient-Afrique (+17 %, à 21,9 Mrds $), l'Asie-Pacifique (+15 %, à 17,9 Mrds $) et la zone États-Unis-Canada (+10 % à 31 Mrds $). Les seules déceptions proviennent de l'ensemble Agriculture (+2 %, à 14,3 Mrds $) et de la zone Amérique latine (+5 %, à 8,7 Mrds $), où la pression des prix, sur les phytosanitaires notamment, a été encore forte l'an passé.
 

Côté rentabilité, DowDuPont a enregistré une croissance de 15 % de son Ebitda, qui a atteint 16,2 Mrds $. Le groupe explique que les gains proviennent de l'accroissement des volumes de ventes, du renforcement des prix, des capacités additionnelles, ou encore des effets de synergies et des actions menées pour améliorer la productivité. Ce qui a ainsi permis de contrebalancer nettement la hausse des prix des matières premières, les dépenses d'investissements pour les grands démarrages ou encore les dégâts de la série d'ouragans dans le Golfe du Mexique, à la fin de l'été. En revanche, le bénéfice net a été réduit de moitié environ sur un an, à 2,75 Mrds $, sous l'impact des fortes charges liées aux coûts de fusion et de réorganisation.
 

Pour 2018, DowDuPont se montre optimiste, entre les premiers effets de la réforme fiscale aux États-Unis, les perspectives de croissance dans les grandes économies développées, qu'il s'agisse des États-Unis, de l'Allemagne, du Royaume-Uni, du Canada et même de la France, ou encore de la croissance des classes moyennes dans les régions émergentes, particulièrement en Inde et en Chine mais aussi en Afrique et au Moyen-Orient. Un contexte favorable, donc, à cette dernière ligne droite avant les grandes séparations en 2019.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Linde va redevenir n°1 mondial

Linde va redevenir n°1 mondial

Près de trois ans après s'être fait damer le pion par Air Liquide, devenu roi en s'emparant d'Airgas, Linde va retrouver son trône. Le géant allemand des gaz industriels a annoncé, le 22[…]

Reach sous le feu des critiques

Reach sous le feu des critiques

Le défi durable de la pétrochimie

Le défi durable de la pétrochimie

ExxonMobil voit grand en Chine

ExxonMobil voit grand en Chine

Plus d'articles