Nous suivre Info chimie

DSM et Roquette lancent une unité commerciale

Audrey Fréel

Roquette entre au capital d'Amilina

Le groupe français vient d'annoncer son entrée dans le capital de l'entreprise lituanienne Amilina AB. Celle-ci procédera à une augmentation de capital afin de porter la part de Roquette à un peu moins de 50%. Le président actuel, Danas Tvarijonavicius gardera la majorité d'Amilina. L'accord prévoit que Roquette reprenne les parts du fonds d'investissement présent dans l'actionnariat d'Amilina pour un montant non révélé. Avec une capacité de 220 000 tonnes de blé par an, Amilina est un amidonnier qui fournit les principaux groupes papetiers et cartonniers implantés en Europe du Nord. Son chiffre d'affaires trimestriel pour l'exercice 2010-2011 avoisine les 40 M. Cette opération permettra au groupe français de se renforcer en Europe du Nord et de l'Est et de « servir plus efficacement les clients papetiers, agroalimentaires et chimistes » dans cette région.

DSM et Roquette lancent une unité commerciale

Le site de Cassano Spinola

© Roquette

DSM et Roquette annoncent la construction d'une unité commerciale d'acide succinique biosourcé. Les deux groupes collaborent sur ce secteur porteur depuis 2008.

C'est une nouvelle étape que franchissent DSM et Roquette dans le secteur de la chimie verte. Le groupe néerlandais et le spécialiste français de l'amidon et de ses dérivés viennent d'annoncer la construction d'une unité de production d'acide succinique biosourcé à échelle commerciale. Selon les deux groupes, cette unité sera même « la plus importante unité de production d'acide succinique biosourcé d'Europe». Elle devrait ouvrir ses portes mi-2012. Les détails financiers de ce projet n'ont pas encore été dévoilés. D'une capacité de 10 000 tonnes par an, l'unité sera construite sur le site industriel de la filiale italienne de Roquette basée à Cassano Spinola. « Plusieurs options de lieux ont été étudiées en prenant en compte les coûts de production, la disponibilité des matières premières, la durabilité, etc. », explique une porte-parole de Roquette. Le site de Cassano Spinola est un centre d'expertise spécialisé dans la fermentation qui produit, entre autres, de l'acide gluconique. La filiale italienne de Roquette réalise plus de 350 millions d'euros de ventes annuelles et emploie 460 personnes. « La nouvelle unité en Italie permettra à nos clients en Europe, en Amérique du Nord et en Asie de disposer de plus larges volumes pour leurs clients », indique Jean-Bernard Leleu, directeur de la recherche de Roquette.

 

Un partenariat en marche depuis trois ans

 

Roquette et DSM ont commencé à collaborer en 2008, à travers la mise en place d'un contrat de R&D. Les deux sociétés ont notamment développé des technologies de fermentation pour la production d'acide succinique biosourcé, dont la production avait débuté en 2010 sur le site de Lestrem (Pas-de-Calais) de Roquette (CPH n° 458). En juillet 2010, les deux groupes avaient aussi lancé leur coentreprise verte, Reverdia, qui a pour but de produire, commercialiser et développer de l'acide succinique biosourcé (CPH n°514). « Le temps est venu de capitaliser sur les gros progrès que nous avons réalisé ensemble avec Roquette, ces deux dernières années. Notre process de fermentation à base de levure permet non seulement de réduire les coûts de production mais aussi d'éliminer les déchets de sel et d'autres produits et améliore donc l'éco-bilan des produits finis », explique Rob Van Leen, directeur de l'innovation de DSM. La future unité italienne utilisera dans un premier temps des dérivés d'amidon comme matière première. Sur le long terme, elle devrait passer à des matières premières de seconde génération telles que la biomasse cellulosique. L'acide succinique biosourcé est utilisé comme intermédiaire chimique pour de nombreuses applications telles que les résines, les produits alimentaires, les produits pharmaceutiques... Il se positionne comme une alternative à des intermédiaires issus de la pétrochimie comme l'acide adipique et le 1,4-butanediol. De plus, en raison de sa compétitivité et de sa nature renouvelable, l'acide succinique biosourcé est capable de toucher un plus grand marché que l'acide succinique issu de matières premières fossiles.

 

%%HORSTEXTE:0%%

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles