Nous suivre Info chimie

DuPont et Monsanto font la paix et deviennent partenaires

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Les deux géants américains des semences génétiquement modifiées semblent avoir enterré la hache de guerre. DuPont et Monsanto ont conclu une série d'accords de licences technologiques centrées principalement sur les semences de soja de Monsanto. Au total, DuPont devrait verser à son partenaire un minimum de 1,75 milliard de dollars sur dix ans pour l'utilisation de ses technologies. Cette somme se décompose en une tranche initiale de 802 M$ (626,7 M€) payable en quatre paiements annuels entre 2014 et 2017 liés à des royalties fixes pour l'utilisation et la commercialisation par DuPont Pioneer de semences OGM de soja de Monsanto au États-Unis et au Canada (Genuity Roundup Ready 2 et Genuity Roundup Ready 2 Xtend). A partir de 2018 et jusqu'en 2023, DuPont Pioneer devrait payer des redevances supplémentaires d'un minimum en 950 M$. L'accord prévoit que DuPont reçoive des droits sur les données réglementaires de certaines semences OGM de soja et d'autres semences qui étaient jusqu'alors issues de licences accordées par Monsanto, afin de créer des combinaisons avec des semences ou caractéristiques génétiques développées par DuPont. Les accords permettront aussi à Monsanto d'avoir accès à certains brevets de son concurrent et partenaire liés à la résistance des semences aux maladies et à la défoliation. Ces accords mettent également fin aux différentes poursuites judiciaires que les deux groupes avaient engagé ces dernières années sur ce sujet. Dès 2009, Monsanto avait déposé plainte à l'encontre de DuPont pour des utilisations abusives de licences, avant que DuPont ne contre-attaque, accusant notamment Monsanto de pratiques anti-concurrentielles. A l'été 2012, DuPont avait été condamné par une Cour américaine à verser 1 Mrd $ de dommages et intérêts dans ce dossier. Une sanction aujourd'hui annulée par les accords signés entre les deux anciens frères ennemis.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles