Nous suivre Info chimie

abonné

e-cracker : BASF, Sabic et Linde tablent sur un démonstrateur en 2023 à Ludwigshafen

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
e-cracker : BASF, Sabic et Linde tablent sur un démonstrateur en 2023 à Ludwigshafen

© Foto: BASF - The Chemical Company

En passant du gaz à l’électricité, les émissions de CO2 des vapocraqueurs pourraient baisser de 90 %. Du coup, la plupart des grands pétrochimistes s’engagent dans la course à la conception d'e-crackers.

Cela fait plusieurs mois que le sujet est sur la table. Pour se décarboner, l’industrie chimique mondiale devra notamment passer à l’électrique. C’est ainsi que les groupes BASF, Sabic et Linde ont signé un accord en vue de développer des fours de vapocraquage électriques, alors qu’ils sont actuellement chauffés, à des températures d'environ 850 °C, avec des combustibles fossiles, tels que du gaz. Les partenaires envisagent de construire un e-cracker de démonstration de plusieurs mégawatts, d’ici à 2023, sur le site de BASF à Ludwigshafen, en Allemagne.

Bien entendu, l’intérêt d’un tel basculement résidera dans l’utilisation d’une électricité renouvelable à la place de gaz d’origine fossile. « En utilisant l'électricité produite à partir de sources renouvelables, cette technologie fondamentalement nouvelle a le potentiel de réduire les émissions de CO2 jusqu'à 90% », notent les partenaires. Ils rappellent que les vapocraqueurs jouent un rôle central dans la production de produits chimiques de base, mais qu’ils nécessitent une quantité importante d'énergie pour décomposer des hydrocarbures (contenus le plus souvent dans du naphta) en oléfines - principalement de l’éthylène et du propylène - et en aromatiques.

Lire aussi notre article :  Le vapocraquage veut passer à l'électrique

BASF et Sabic, qui sont pourtant deux géants potentiellement[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Dérivés du lithium : Orocobre s’empare des actifs de Galaxy Resources

Dérivés du lithium : Orocobre s’empare des actifs de Galaxy Resources

La société australienne Orocobre a officialisé la reprise des actifs de Galaxy Resources. L’opération, qui s’élève à quatre milliards de dollars australiens, va conduire à la[…]

21/04/2021 | Chimie de base Lithium
BASF propose un portefeuille de plastifiants à base de matières premières renouvelables

BASF propose un portefeuille de plastifiants à base de matières premières renouvelables

Inovyn va fermer son unité de produits soufrés à Runcorn

Inovyn va fermer son unité de produits soufrés à Runcorn

Nova Chemicals communique sur l’avancement de ses projets en Ontario

Nova Chemicals communique sur l’avancement de ses projets en Ontario

Plus d'articles