Nous suivre Info chimie

Eastman cède ses derniers actifs à DAK

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

L'histoire touche à sa fin. Eastman mettra un terme à son engagement dans la production de polyéthylène téréphtalate (PET) avant la fin de l'année. Pour environ 600 millions de dollars (428 M€), le groupe américain a signé un accord pour la cession de cette activité à DAK Americas. Cette société est une filiale de la division pétrochimique Alpek du groupe mexicain Alfa. L'opération comprend la reprise de trois usines, dont deux de PET et une d'acide téréphtalique purifié (PTA), matière première du PET, en Caroline du Sud. Au total, ces actifs représentent des effectifs de 415 salariés, une capacité totale de 1,275 million de tonnes par an, et un chiffre d'affaires de 405 M$ sur les six premiers mois de l'année, selon le groupe Alfa. Né en 2001 de la reprise de plusieurs usines de PET de DuPont, DAK Americas dispose déjà de trois usines de PET aux États-Unis, à Fayetteville et Wilmington, en Caroline du Nord, et Charleston en Caroline du Sud. En 2007, Eastman avait par ailleurs cédé à DAK ses deux usines de PET sud- américaines, à Zarate (Argentine) et Cosoleacaque (Mexique). L'avantage de DAK pour la production de PET réside notamment dans le fait qu'Alpek est un des grands producteurs mondiaux de PTA. A la suite de ces cessions sud-américaines à DAK, Eastman s'était également séparé de ses actifs européens (au Royaume-Uni et aux Pays-Bas) de PET en 2008 (CPH n°395). A l'époque, Eastman invoquait la nécessité d'augmenter ses marges dans le PET et souhaitait se séparer ainsi de ses actifs pas ou peu intégrés. Pour autant, le groupe estime que « malgré les efforts entrepris, ce n'est plus une activité profitable pour Eastman depuis 2005 ». L'an dernier, cette activité a largement souffert de la crise. Eastman avait vu le chiffre d'affaires de sa branche PET/Polymères de performance chuter de plus de 33 % en un an, à 719 M$. Mais les ventes ont rebondi de 21 % lors des six premiers mois de 2010. La cession de cette division, qui représente un peu moins d'un cinquième du périmètre d'Eastman (5,05 Mrds $ de chiffre d'affaires l'an dernier), ne devrait pas impacter la branche Plastiques de spécialités du groupe, mais s'inscrira dans le cadre d'un plan de restructuration imminent. Le groupe devait en présenter les premiers contours lors de la présentation de ses résultats trimestriels le 29 octobre dernier.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles