Nous suivre Info chimie

Edito : les plans d’actions Covid-19 se multiplient

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

,
Edito : les plans d’actions Covid-19 se multiplient

© Wikipédia

Il n’est pas inintéressant de comparer les communications des industriels de la chimie dans la lutte contre le Covid-19. En Allemagne, pays roi de l’industrie chimique en Europe, on répond à la crise par la production de produits utiles pour la collectivité, en particulier de désinfectants. Le chimiste Lanxess n’a pas été le premier à réagir, mais il s’est montré sans doute le plus généreux en annonçant le 9 avril un don d’un million de litres de désinfectant dans treize pays à travers le monde. En fait, il met à disposition une poudre désinfectante, le Rely+On Virkon (dont les principes actifs sont le peroxymonosulfate de potassium et le chlorure de sodium), qui doit être diluée dans de l’eau. Lanxess a l’avantage d’être le producteur de ce biocide qui a prouvé son efficacité contre le SARS-CoV-2. Il n’aura donc qu’à faire tourner ses propres usines pour remplir son engagement. La production de désinfectant c’est aussi la voie retenue par Henkel. L’Allemand a toutefois dû s’organiser pour convertir en une semaine une unité de production sur son site de Düsseldorf en Allemagne. Il devrait fabriquer 25 000 litres sur une base hebdomadaire pour en faire don, tout comme BASF qui s’est organisé à Düsseldorf pour fabriquer des lots de 23 000 l, cette fois de gel hydroalcoolique en utilisant son propre isopropanol.

Une réaction de producteur, c’est également ce que l’on a pu observer chez Arkema qui a été l’un des premiers à se mobiliser, dès le 20 mars. Sur les 100 000 l/j de capacité recensée chez les industriels de la chimie en France, il contribue à lui seul pour 20 000 l/semaine. Mais le Français a aussi eu l’idée de promouvoir les produits de son portefeuille utiles à la lutte contre le Covid-19. Il en a pas mal à commencer par le PPMA ou le peroxyde d’hydrogène.

Réaction plus opportuniste pour Ineos qui a annoncé la construction de quatre unités dont deux en France en à peine dix jours. Selon les informations de L’Usine Nouvelle, l’opération philanthropique se transformera par la suite en activité pérenne, ce qui reste tout bénéfice pour le site France. Ce sera d’autant plus facile qu’Ineos est déjà un producteur d’éthanol et d’isopropanol, les deux substances biocides recommandées pour les gels hydroalcooliques.

Chez Solvay aussi on offre, ici ou là, du gel hydroalcoolique, comme a pu le faire le site de Melle, dans les Deux-Sèvres, avec un lot de 4 000 l pour des services locaux de santé. Mais le management a surtout retenu une approche financière en annonçant, le 9 avril, la création d’un fonds de solidarité pour tous les employés et les personnes à leur charge, touchés par la crise sanitaire. L’excédent sera consacré à des organisations caritatives et à la recherche contre le Covid-19. Le fonds ne sera pas financé sur la trésorerie du groupe. Le comité exécutif de Solvay et l'équipe de direction élargie vont renoncer à 15 % de leur salaire en 2020. Pour le président du conseil d'administration, il s’agit de 50 % de sa rémunération, tandis que les actionnaires seront vivement incités à reverser un tiers de leur dividende.

Finalement selon les pays, la culture des entreprises ou leurs portefeuilles de produits, à chacun son approche dans la lutte contre le Covid-19. Au fil des jours, grâce à une saine émulation, les plans se précisent et deviennent de plus en plus solidaires. Nous verrons bien ce que les semaines à venir nous réservent. 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Total garde (pour le moment) Cray Valley

[Édito] : Total garde (pour le moment) Cray Valley

Cray Valley n’est pas à vendre. C’est Total qui l’a affirmé par voie de communiqué, le 21 octobre 2020, pour faire taire des rumeurs lancées par l’organisation syndicale CFDT. En[…]

[Édito] : Quand l’industrie chimique craint un Reach bis…

[Édito] : Quand l’industrie chimique craint un Reach bis…

[Édito] : La génomique célébrée chez les autres

[Édito] : La génomique célébrée chez les autres

Chimie européenne : Amélioration possible en fin d’année

Chimie européenne : Amélioration possible en fin d’année

Plus d'articles