Nous suivre Info chimie

abonné

Edito : SQM n’entrevoit pas de pénurie de lithium

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Edito : SQM n’entrevoit pas de pénurie de lithium

© SQM Wikipedia

 

Il est bien loin le temps d’une économie à 100 % fossile, où le carbone avait le quasi-monopole. Dans notre monde qui se complexifie sans cesse, en particulier au plan de la technologie, d’autres éléments chimiques finissent par gagner du terrain comme le silicium, au coeur des semiconducteurs ou l’hydrogène qui promet d’être à la base d’une énergie verte pour demain. Parmi ces éléments qui gagnent en visibilité, on peut aussi citer le lithium. Métal tout léger, utilisé depuis longtemps par l’industrie du verre, de la céramique, dans les piles ou dans des lubrifiants spéciaux, il doit son ascension au développement des batteries – les fameuses Li-ion – en particulier pour des applications dans l’industrie automobile qui croit de plus en plus dans la mobilité électrique.

Acteur chilien dont on parle peu en Europe (si ce n’est dans un tout autre domaine à travers le j-v SQM Vitas avec le groupe Roullier), SQM est justement l’un de ces grands producteurs mondiaux de lithium. Dans un récent rendez-vous auprès d’investisseurs new yorkais, il a publié des estimations annonçant une demande de carbonate de lithium de 820 000 tonnes en 2025, contre 307 kt en 2019. Cela signifie que l’on a affaire à un marché en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

[Édito] : Total garde (pour le moment) Cray Valley

[Édito] : Total garde (pour le moment) Cray Valley

Cray Valley n’est pas à vendre. C’est Total qui l’a affirmé par voie de communiqué, le 21 octobre 2020, pour faire taire des rumeurs lancées par l’organisation syndicale CFDT. En[…]

[Édito] : Quand l’industrie chimique craint un Reach bis…

[Édito] : Quand l’industrie chimique craint un Reach bis…

[Édito] : La génomique célébrée chez les autres

[Édito] : La génomique célébrée chez les autres

Chimie européenne : Amélioration possible en fin d’année

Chimie européenne : Amélioration possible en fin d’année

Plus d'articles