Nous suivre Info chimie

Energie/Courtage : rachat du géant Enron par Dynegy contrôlé par ChevronTexaco

Sujets relatifs :


Le groupe de courtage et de gestion d'énergie Dynegy est en passe de racheter son concurrent Enron, en grandes difficultés financières, pour un montant proche de 9,5 milliards de dollars - une somme dix fois inférieure à la valeur boursière de Enron au début 2001. Dynegy et Enron fusionneront pour former une nouvelle société qui gardera le nom de Dynegy. La fusion, qui devrait être effective à la fin du troisième trimestre 2002 après approbation des actionnaires et des autorités fédérales, permettra de créer un nouveau groupe dont le chiffre d'affaires dépassera 200 Mrds $ et les actifs totaliseront 90 Mrds $. Les actionnaires de Dynegy possèderont environ 64 % du capital de la nouvelle société alors que ceux d'Enron détiendront les 36 % restant. Le p-dg de Dynegy, Chuck Watson, sera placé à la tête du nouveau groupe. Selon un accord définitif approuvé par les conseils d'administration des deux groupes, les actionnaires de Enron vont recevoir pour chacune de leur action 0,2685 action de Dynegy. Dynegy va injecter immédiatement 1,5 Mrd $ dans Enron alors que le groupe pétrolier ChevronTexaco, principal actionnaire de Dynegy (avec 26 % de parts), investira 2,5 Mrds $ plus tard dans la nouvelle société issue de la fusion. Enron, premier courtier en énergie aux Etats-Unis, qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de plus de 100 Mrds $ (contre 26 Mrds $ pour Dynergy), souffrait de graves difficultés financières et sa survie passait soit par un rachat, soit par une injection massive de liquidités. Les malheurs d'Enron ont commencé publiquement le 16 octobre, jour de la présentation des résultats trimestriels du groupe. Il avait alors annoncé une perte nette de 618 M$ au 3e trimestre de l'exercice 2001, due à une charge exceptionnelle de 1 Mrd $. La charge venait de pertes liées à des investissements, à des suppressions d'emplois dans sa branche communication et de la sortie d'investissements désastreux dans la gestion de l'eau en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Dernière ombre au tableau, une enquête est en cours sur les relations d'affaires obscures entre Enron et plusieurs fonds privés dirigés par le directeur financier du groupe, Andrew Fastow. Enron a avoué que 1,2 Mrd $ du capital sont partis en fumée à cause des transactions avec ces fonds.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Jacobs acquiert Marmac

Jacobs acquiert Marmac

La société d'ingénierie a fait l'acquisition de l'Américain Marmac Field Services, spécialiste de la conception de pipelines. Cet accord, dont les détails financiers n'ont pas été dévoilés, permet à Jacobs d'étendre son empreinte géographique[…]

Vopak cède sa filiale  malaise

Vopak cède sa filiale malaise

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Un contrat pour EIL au Nigéria

Un contrat pour EIL au Nigéria

Plus d'articles