Nous suivre Info chimie

Energie : Exeltium : accord proche avec EDF

Sujets relatifs :

Le consortium Exeltium serait sur le point de finaliser un contrat avec EDF. Une ultime réunion serait programmée lundi 8 janvier, selon notre confrère Les Echos. Dans le cadre de ce contrat, EDF réserverait au consortium un peu moins de 20 térawattheures (TWh) d'électricité dans une fourchette de prix comprise entre 36 et 40 euros le MWh sur une durée de quinze ans.
Les trois autres fournisseurs qui avaient participé à l'appel d'offre (le Belge Electrabel, l'Italien Enel et le Franco-Autrichien Poweo-Verbund) auraient proposé des volumes d'électricité trop en deçà des attentes du consortium de l'ordre de 40 TWh. Le prix négocié autour de 40 euros le MWh d'électricité est certes deux fois plus élevé que les 20 euros espérés au départ par les membres du consortium, en particulier par les plus gros consommateurs. Mais il ne prenait pas en compte les nouveaux investissements à réaliser pour le renouvellement du parc européen de production d'électricité. La consommation d'électricité progresse de 2 % par an en Europe (+ 0,5 % en France). Entre les hausses de consommations et les besoins de renouvellement, la demande européenne progresse de 400 MW par semaine, un besoin qui nécessiterait l'ouverture d'une nouvelle centrale thermique chaque semaine. À lui seul, EDF prévoit d'investir 40 milliards euros dans les années à venir, notamment dans la construction du nouveau réacteur nucléaire EPR qui sera mis en service en 2012. Un accord proche est une bonne nouvelle pour les membres du consortium qui seraient moins affectés par la volatilité des prix de l'électricité, mais aussi pour EDF qui conserverait (ou reconquerrait?) des clients historiques sur un marché soumis à la concurrence depuis 1999 pour la clientèle “grandes entreprises”. Selon un proche du dossier, les négociations avaient été gelées ces dernières semaines dans l'attente de précisions sur les tartam (tarif réglementé transitoire d'ajustement du marché) qui prévoient le rachat par les opérateurs des excédents de leurs clients. Les règles du jeu étant connues, rien ne s'opposait plus à la poursuite de négociations avec les grands industriels. Créé en mai 2006, Exeltium réunit sept entreprises électro-intensives avec les quatre chimistes Air Liquide, Arkema, Solvay et Rhodia, les métallurgistes Alcan et Arcelor et le groupe papetier UPM Kymmene. Une cinquantaine d'entreprises pourrait rejoindre ce club encore très privé.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles