Nous suivre Info chimie

Energies/Le Président Bush relance l'énergie nucléaire


George W. Bush a présenté un plan comprenant cinq priorités pour répondre à la crise énergétique qui frappe les Etats-Unis. Ces nouvelles mesures concernent le développement des techniques pour économiser l'énergie, l'augmentation des infrastructures de distribution, l'accroissement de la production, le développement des techniques de protection de l'environnement ainsi qu'une meilleure sécurité des approvisionnements. Le groupe de travail dirigé par Dick Cheney, vice-président des Etats-Unis, a présenté des solutions radicales pour tenter de résoudre ce problème, impliquant la construction de 1 300 à 1 900 nouvelles centrales électriques sur les vingt prochaines années, de plus de 60 000 kilomètres d'oléoducs et de gazoducs et de 400 000 kilomètres de lignes à haute tension. Il appelle également à l'exploitation des ressources pétrolières et gazières du pays, y compris dans les zones protégées de l'Alaska, prévoit une relance du nucléaire ainsi que des crédits d'impôts pour l'utilisation d'énergies propres et renouvelables et l'achat de voitures propres. " Selon les estimations, la consommation de pétrole des Etats-Unis va augmenter de 33 % sur les vingt prochaines années, celle de gaz naturel de 50 % alors que la demande d'électricité va progresser de 45 %. Si la production d'énergie du pays croît au même rythme que dans les années 90, nous ferons face à un déficit croissant ", indique un rapport publié par la Maison Blanche. Dans le cas du nucléaire, le plan prévoit le choix d'un site pour le stockage des déchets ainsi que la simplification des procédures d'autorisation pour la construction de nouvelles centrales. Selon des responsables de l'administration, la relance d'une politique de retraitement des déchets, abandonnée aux Etats-Unis depuis vingt ans, n'est pas exclue. Plus de 2 milliards de dollars seront investis sur une période de dix ans pour développer les technologies propres d'utilisation du charbon, qui assurent encore pour 52 % de la production d'énergie aux Etats-Unis. Sur la question très sensible de l'exploitation des zones écologiquement protégées de l'Alaska, George W. Bush propose de consacrer 1,2 milliard de dollars provenant des recettes de licences d'exploration au développement d'énergies renouvelables comme l'éolienne, le solaire, la biomasse et le géothermique. " Nous n'acceptons pas le choix biaisé entre la protection de l'environnement et la production d'énergie. Une approche exhaustive peut aboutir à un environnement plus propre, une économie plus forte et des ressources suffisantes pour assurer notre avenir ", affirme le rapport. Des crédits d'impôts, d'un montant total de plus de 10 milliards de dollars sur dix ans, concerneront l'achat des véhicules "hybrides" fonctionnant à la fois à l'essence et à l'électricité et avec des piles à combustibles. Ils s'étendront également à la production d'énergie à partir du méthane dégagé par les décharges. " Nous devons regarder au-delà de nos frontières et rétablir la crédibilité des Etats-Unis avec les producteurs étrangers. Nous devons établir des relations solides avec les pays producteurs d'énergie dans notre région du monde et améliorer les perspectives d'échanges, d'investissement et d'approvisionnement ", affirme le rapport. Les grandes orientations de ce plan, qui avaient déjà été largement dévoilées, ont immédiatement suscité l'opposition des démocrates et des écologistes qui l'accusent de privilégier les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) et le nucléaire au détriment des énergies renouvelables et de la protection de l'environnement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

La filiale russe d'EDF spécialisée dans les services d'efficacité énergétique a signé un accord de collaboration avec Schneider Electric pour des projets industriels en Russie, notamment pour le secteur[…]

Un contrat pour EIL au Nigéria

Un contrat pour EIL au Nigéria

Jacobs acquiert Marmac

Jacobs acquiert Marmac

Vopak cède sa filiale  malaise

Vopak cède sa filiale malaise

Plus d'articles