Nous suivre Info chimie

Engrais : Terra veut construire un complexe d'engrais azotés à Trinité - et - Tobago

Sujets relatifs :

Le gouvernement de la République de Trinité-et-Tobago a signé un protocole d'accord avec First UAN Trinidad, une co-entreprise d'Ansa McAl, CF Industries et Terra, pour la construction d'un complexe d'engrais azotés d'une capacité d'environ 700000 t/an. Chacun des partenaires détiendra un tiers de la future usine qui devrait être complétée en 36 mois, une fois les travaux lancés. Une décision définitive sur le sujet doit encore être prise par les partenaires, qui bénéficieront à Trinité-et-Tobago de prix plus compétitifs pour le gaz naturel. Terra, dont les sources d'approvisionnement en gaz sont à 70 % nord-américaines, à 20 % britanniques et à 10 % issues de Trinité-et-Tobago, souhaite en effet ramener la part nord-américaine à 50 %, ou moins, en investissant dans les Caraïbes notamment. Rappelons que le groupe dispose de sept unités de production: Verdigris et Woodward (Oklahoma), Yazoo City (Missouri), Port Neal (Iowa), Courtright (Ontario), Billingham et Severnside (Royaume-Uni). En novembre 2005, la société avait annoncé la suspension de l'activité des unités de Woodward et de Billingham en raison des prix élevés du gaz naturel, avant de les redémarrer en mars. En janvier dernier, des mesures similaires avaient été prises pour l'usine d'ammoniac de Yazoo City. Au premier trimestre 2006, les unités du groupe ont ainsi fonctionné en moyenne à 65 % de leur capacité nominale. Terra dispose actuellement d'une capacité de 4,6 Mt/an d'ammoniaque anhydre, 4,3 Mt/an de solution de nitrate d'ammonium urée, 1,8 Mt/an de nitrate d'ammonium et 260000 t/an d'urée. Son chiffre d'affaires s'est élevé l'an dernier à 1,9 Mrd $ (1,5 Mrd €), bénéficiant de l'acquisition en décembre 2004 de Mississippi Chemical pour 288 M$ (224 Mh). La société a par ailleurs lancé en mars 2006 un plan de rachat de 10 % de ses titres en circulation (soit 9,5 millions d'actions) d'ici à la fin juin 2008. L'un de ses principaux concurrents, le Norvégien Yara, a annoncé en février dernier le lancement d'une étude de faisabilité pour l'extension de ses capacités de production d'ammoniac également à Trinité-et-Tobago ainsi que pour la construction d'unités d'urée, de nitrate d'ammonium et nitrate d'ammonium urée. La décision devrait intervenir avant la fin de l'année. L'investissement sera compris entre 600 M$ et 1 Mrd $ (entre 503 et 840 M€), selon les estimations du groupe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance Industries devrait débourser 10 milliards de dollars (7,4 Mrds €) dans les 3-4 prochaines années pour ses projets pétrochimiques en Inde, selon Chemical Week. De nombreux projets seraient à l'étude, dont un complexe de production[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Plus d'articles