Nous suivre Info chimie

Etats-Unis/Second semestre 1999 : résultats contrastés dans les spécialités, mauvais en chimie de base

Sujets relatifs :


Les résultats des industries chimiques américaines du second semestre 1999 s'avèrent médiocres, avec cependant une nette distinction entre la chimie de base et la chimie de spécialités : la seconde affiche des bénéfices mitigés selon les domaines, alors que peu d'entreprises de chimie de base échappent à une chute de leur chiffre d'affaires et de leurs bénéfices. Les pétrochimistes intégrés Exxon, Chevron, Mobil et Phillips sont particulièrement touchés, tout comme le fabricant d'engrais Potash Corp of Saskatchewan, et les chimistes de base, comme Equistar ou Methanex, n'échappent pas à la baisse des profits. Les entreprises plus diversifiés dans l'aval, comme DuPont, Dow, Union Carbide (qui fusionne avec Dow), voient leurs résultats largement pénalisés par la chimie de base. Eastman enregistre des pertes dans les plastiques et des résultats en recul dans les autres secteurs : produits de spécialités (- 24 %) et intermédiaires chimiques (- 44 %). Le faible niveau des prix, dû notamment aux surcapacités, est la principale cause de ces baisses. Pour les polyoléfines, les surcapacités ne sont pas en cause, mais les prix n'ont pas suivi la hausse du brut, qui a pratiquement doublé depuis le début de l'année. Tous les producteurs ont subi un laminage de leurs marges par rapport à l'année précédente, celles des polyoléfines étant les plus touchées. Par exemple, le coût pour Dow de la chute des prix a été évalué à 275 M$ pour le second trimestre. Les producteurs ont essayé de compenser par les volumes : la production de polypropylène a augmenté de 13 %, au second trimestre, contre 6 à 7 % habituellement. Dans le chlore, les baisses de prix ont été particulièrement significatives, et Olin a ainsi vu ses bénéfices divisé par deux au second trimestre. Les producteurs de plastiques ont essayé de compenser la baisse de 10 % des prix par une augmentation des volumes, qui a atteint 13 %. Les pertes de DuPont dans le polyester et le recul de 20 % de ses résultats dans le nylon ont été largement compensées par la forte progression de la pharmacie, dont les bénéfices ont pratiquement doublé, et des augmentations dans les peintures (+ 25 %) et les pigments (+ 15 %). Dans la chimie de spécialités, les résultats sont contrastés. Même s'ils sont souvent supérieurs aux prévisions des analystes, les résultats sont en baisse pour plusieurs groupes. Crompton & Knowles, tout comme Witco avec qui il fusionne, souffrent de la baisse des prix de leurs produits. Hercules affiche des ventes et un bénéfices en très forte hausse, grâce à la reprise en janvier 1998 de BetzDearborn. A périmètre comparable, le secteur Process Chemicals and Services progresse de 24 %, tandis que les produits fonctionnels stagnent et les spécialités chutent de 21 %. Rohm & Haas présente des ventes en hausse suite à l'acquisition de Morton, mais des bénéfices en forte baisse, à cause des coûts associés à cette opération. Les polymères de performance ont vu leurs volumes augmenter fortement, mais leurs bénéfices n'ont que faiblement progressé, à cause du coût des matières premières. Les ventes des produits pour l'électronique ont progressé. Les faiblesses du secteur des résines échangeuses d'ions ont été compensées par les bons résultats de l'agrochimie. Dans l'agrochimie, Monsanto affiche des résultats florissants, grâce à l'association de l'herbicide Roundup et des semences génétiquement modifiées résistantes à cet herbicide. Ces produits connaissent une croissance constante, et les surfaces utilisant les semences Monsanto ont augmenté de 38 % cette année aux Etats-Unis. Les craintes européennes concernant les OGM ne touchent visiblement pas les Etats-Unis. Mais Monsanto progresse parfois au détriment des autres entreprises du secteur, qui ne détiennent pas de produits aussi demandés. Ainsi, l'activité protection des cultures de DuPont a connu une baisse de 13 % au second trimestre. Celle de Dow a au contraire augmenté de 18 %, grâce au lancement de nouveaux produits à plus forte marge.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles