Nous suivre Info chimie

Éthanol cellulosique : Chemtex veut construire une bioraffinerie

A.F.

Novozymes récupère les droits d'une technologie

Novozymes a conclu un accord avec son compatriote Terranol spécialisé dans les levures. Ce dernier a développé une souche capable de fermenter des sucres en C5 (xylose et arabinose), des composants essentiels à la production d'éthanol cellulosique. L'accord octroie à Novozymes les droits d'enregistrer et de commercialiser cette technologie de Terranol.

Chemtex, filiale du chimiste italien Mossi et Ghisolfi (M&G) depuis 2004, entreprend un projet d'envergure dans le domaine de la chimie verte. La société est actuellement en discussion avec l'État de Caroline du Nord (États-Unis) pour construire une unité d'éthanol cellulosique de 75,7 millions de litres par an dans la région de Sampson County. Le ministère américain s'est déjà engagé à délivrer un prêt de 99 millions de dollars (79 M€) pour ce projet de bioraffinerie, baptisé « Projet Alpha ». La construction devrait débuter à la fin de l'année tandis que la production démarrera en 2014. 65 postes seront alors créés. L'unité utilisera la technologie de conversion des sucres fermentables Proesa pour produire de l'éthanol cellulosique. Celle-ci est développée par Beta Renewables, une coentreprise entre M&G et l'Américain TPG Biotech formée en octobre 2011. Pour mener à bien ce projet, Chemtex sollicitera l'aide de plusieurs partenaires, notamment le Centre des biocarburants de Caroline du Nord, la banque d'affaires Branch Banking et Trust et le spécialiste danois des enzymes industrielles Novozymes. Ce dernier est également partenaire du projet d'unité d'éthanol cellulosique de M&G à Crescentino (Italie), qui devrait démarrer ses activités à l'automne.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Le pétrochimiste britannique BP et le spécialiste danois des énergies renouvelables Ørsted ont signé, le 10 novembre 2020, une lettre d’intention pour un projet de production d’hydrogène vert[…]

13/11/2020 | HydrogèneChimie
BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Plus d'articles