Nous suivre Info chimie

Europe/Rhône-Poulenc fait mieux que prévu au premier semestre

Sujets relatifs :


Le résultat net de Rhône-Poulenc a plus que doublé au premier semestre, atteignant ainsi 3512 millions de francs dont 2639 MF pour le seul second trimestre. Ce bond s'explique par des éléments exceptionnels comprenant, pour l'essentiel, 2860 MF de plus-value liée à l'introduction en Bourse de Rhodia. Introduite à 140 F, le 25 juin, l'action Rhodia a grimpé jusqu'à 170 F pour redescendre aux alentours de 150 F fin juillet. Cette plus-value a plus que compensé l'inscription dans les comptes d'une provision de 536 MF destinée essentiellement à la restructuration de la pharmacie du groupe, annoncée en janvier. Jean-René Fourtou, président du groupe avait alors annoncé une charge exceptionnelle de 2 Mrds F sur l'ensemble de l'année 1998. Hors éléments exceptionnels, la croissance des résultats de Rhône-Poulenc reste en ligne avec les prévisions. Jean-René Fourtou avait fixé comme objectif une croissance de 20 % du résultat par action sur 1998 (soit une croissance de 30 % compte-tenu de l'augmentation de capital réalisée). Sur le premier semestre, le résultat net hors éléments exceptionnels atteint 2074 MF, soit une hausse de 29 %. Ces bonnes performances tiennent "pour près de la moitié à l'amélioration de la rentabilité dans la pharmacie, tirée par la croissance des nouveaux produits, ainsi que celle de Rhodia et Merial", explique le groupe. Élément favorable : le résultat de Centeon, joint-venture avec Hoechst dans les dérivés du plasma, se redresse. Les ventes du groupe ont, en revanche, reculé de 4,5 % au second trimestre, l'impact négatif de la crise asiatique étant estimé à 1,5 point de croissance. A périmètre comparable, les ventes s'établissent cependant en hausse (+ 2,8 % au second trimestre, + 7 % sur six mois). Le secteur ayant enregistré un résultat d'exploitation (hors éléments exceptionnels) en plus forte hausse sur le semestre est Rhodia : + 42,8 % à 1685 MF. Ses ventes ont augmenté de 6,9 % (à périmètre comparable) à 19771 MF, grâce à une augmentation de 4,2 % des volumes et de 1 % des prix. Rhodia a bénéficié de la croissance de la plupart de ses marchés, plus particulièrement dans les polyamides, les spécialités et la division services. La pharmacie s'est redressé avec un bénéfice d'exploitation de 2353 MF (+ 26,6 %) et un chiffre d'affaires de 16228 MF (+ 9,8 %). La croissance de la demande a été forte malgré l'effet négatif de la baisse du niveau des stocks de distribution aux États-Unis. La santé végétale et animale qui a le plus souffert de la crise asiatique a vu ses ventes reculer au second trimestre (- 1,7 %). Sur l'ensemble du semestre, ce secteur enregistre cependant un chiffre d'affaires en hausse de 2,1 % à 9117 MF. Son résultat d'exploitation semestriel a augmenté de 14 % à 2047 MF. Les facteurs négatifs (crise asiatique, conditions climatiques défavorables aux ventes d'herbicides en juin aux États-Unis) ont été compensés par la croissance des nouveaux produits. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles