Nous suivre Info chimie

Evonik construit en Allemagne

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le chimiste allemand va investir sur son site de Witten en Allemagne. Evonik évoque un investissement de plusieurs dizaines de millions d'euros, pour des capacités de plusieurs milliers de tonnes par an de copolyesters de spécialité. Sa gamme Dynapol est utilisée comme liants dans les peintures, trouve des applications dans les revêtements « coil-coatings », et trouve de plus en plus d'applications dans les canettes agroalimentaires. L'unité à Witten devrait être mise en service en 2018 et permettra la création de 10 postes sur le site qui dénombre déjà 250 salariés. Evonik fabrique ses copolyesters de spécialité à Witten mais aussi sur son vaste de site allemand de Marl ainsi qu'à Shanghai, en Chine. La demande pour ce type de produits est en pleine croissance, selon le groupe, notamment dans le domaine des revêtements pour canettes qui ne contiennent plus de bisphénol A.

 

400 M€ investis en Allemagne en 2015

À l'occasion de cette annonce, le 30 décembre, Evonik en a profité pour faire un point sur ses investissements en Allemagne en 2015. Lesquels ont atteint un total de plus de 400 millions d'euros. Plusieurs centaines de millions d'euros ont été injectées sur le seul site de Marl, son plus grand complexe mondial qui recense près de 7 000 salariés, avec notamment la mise en service de capacités supplémentaires d'isononanol et d'éther de méthyle et de tert-butyle (MTBE). Les investissements ont également été consacrés à la modernisation et l'extension des infrastructures du complexe. Evonik a, par ailleurs, injecté plusieurs dizaines de millions d'euros sur ses sites d'Essen, de Darmstadt et de Wesseling l'an dernier. Plusieurs autres projets d'envergure sont en cours en Allemagne, comme la montée en puissance des capacités de silicones de spécialité à Essen ou la construction d'un centre de R&D pour les silanes à Rheinfelden. Au total, l'Allemagne a compté pour des ventes de 2,8 Mrds € pour Evonik en 2014, soit 22 % de ses ventes mondiales, et le groupe y recense 21 000 de ses 33 000 salariés.

Evonik se muscle aussi au Japon

Le groupe a annoncé, début janvier, la mise en service à l'automne dernier d'une unité supplémentaire de silices pyrogénées sur son site de Yokkaichi, au Japon. Les détails n'ont pas été communiqués. Ce site est géré par la coentreprise Nippon Aerosil, qui regroupe Evonik et Mitsubishi Materials. Il s'agit du plus grand complexe de silices pyrogénées du groupe allemand en Asie et l'un des plus grands au monde. Evonik se présente comme le n°1 mondial des silices.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles