Nous suivre Info chimie

Evonik continue de tabler sur sa stratégie de croissance organique

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Evonik continue de tabler sur sa stratégie de croissance organique

Evonik

Le chimiste allemand a publié de très bons résultats pour son exercice 2015. Une performance qu'il attribue essentiellement à sa stratégie de croissance organique, sur laquelle il continuera de compter pour les prochaines années. En témoigne une salve de projets tout juste annoncés.

Evonik va bien. Très bien même. Malgré une conjoncture économique morose en Europe et en Allemagne pour l'industrie chimique et parfois décevante dans certaines parties du monde, comme en Chine, le groupe allemand a publié début mars des ventes en hausse de 5 % pour l'exercice 2015. Le chiffre d'affaires a ainsi atteint 13,51 milliards d'euros. Ses deux principales divisions, Nutrition et Care et Resource Efficiency affichent des croissances respectives de 21 % et 6 % sur un an, à 4,92 Mrds € et 4,28 Mrds €. Sa troisième principale division, Performance Materials a en revanche vu ses ventes flancher de 10 %, à 3,43 Mrds €, en raison des baisses de prix et de ceux des matières premières.
 

Côté rentabilité, Evonik a de quoi être satisfait. L'Ebitda ajusté a bondi de 31 % entre 2014 et 2015, atteignant 2,46 Mrds € l'an dernier. Ce qui a permis à la marge d'Ebitda ajusté de fortement se muscler, passant de 14,6 % à 18,2 % en un an. Soit une très bonne performance dans le domaine de la chimie de spécialités. Quant au résultat net, il s'est apprécié de 74 %, à 991 M€. De quoi ravir Klaus Engel. Le président du comité exécutif se félicite surtout de la stratégie du groupe, axée sur la croissance organique. Cela a « payé pour l'entreprise et les actionnaires ».
 

Cette stratégie, Evonik semble déterminer à la poursuivre. Rien que l'an dernier, le groupe a multiplié les projets d'extension de capacités, de construction d'unités ou de nouvelles implantations. En parallèle de la publication de ses résultats 2015, Evonik a également annoncé une salve de projets. Sur son site autrichien de Lenzing/Schörfling, les capacités de membranes à fibres creuses seront doublées d'ici à fin 2017. Le montant de l'investissement s'élève à plusieurs dizaines de millions d'euros, et 30 postes seront créés. Ces membranes servent le marché de la séparation des gaz dans les mélanges de gaz, comme le méthane, l'azote ou l'hydrogène. Les capacités additionnelles seront plutôt destinées à soutenir la demande dans l'extraction d'azote, qui compte déjà pour plus de 40 % du marché de la séparation membranaire de gaz.
 

Dans le domaine de la santé et de la nutrition, Evonik vient d'acquérir le producteur norvégien MedPalett, basé à Sandnes, en Norvège. Les modalités de la transaction n'ont pas été divulguées. MedPalett est un spécialiste des ingrédients nutritionnels contenant des anthocyanes, aux propriétés antioxydantes. Evonik avait signé un accord avec ce producteur norvégien dès 2015 afin de distribuer ses spécialités, issues notamment de myrtilles scandinaves et de raisin noir néo-zélandais.
 

Autre annonce récente et notable : le démarrage de l'ingénierie de base pour un second complexe de DL-méthionine à Singapour. Comme envisagé lors de l'annonce du projet à l'automne dernier, Evonik veut construire un second complexe de taille mondiale à Singapour, d'une capacité de 150 000 tonnes par an, et qui pourrait entrer en service dès 2019. Il serait implanté à côté de l'actuel complexe, mis en service depuis seulement 2014 sur l'île de Jurong. Le groupe veut toujours mieux répondre à la croissance de la méthionine pour la nutrition animale en Asie.
 

S'il est heureux de son bilan 2015, Evonik se montre toutefois prudent pour 2016, perçu comme géopolitiquement instable, conjoncturellement morose, et avec des marchés très volatils. Le groupe table sur des volumes en hausse mais sur des prix toujours plus bas, qui pourraient peser sur les ventes. Il prévoit un Ebitda ajusté en baisse, compris entre 2 et 2,2 Mrds € pour cette année.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles