Nous suivre Info chimie

Evonik et Air Products signent un deal à 3,8 Mrds $

Par Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe allemand s'empare des activités de spécialités et additifs pour revêtements d'Air Products pour 3,8 Mrds $. Une opération qui lui permettra de compléter son portefeuille de produits et de renforcer sa présence à l'international.

Les rumeurs étaient fondées. Fin mars, Reuters évoquait des discussions entre Evonik et Air Products. Désormais, c'est une transaction de 3,8 milliards de dollars (environ 3,5 Mrds €) qui est en marche. Le groupe allemand se lance dans l'acquisition des spécialités et additifs pour revêtements du groupe américain. Ces actifs et activités sont regroupés au sein de la division Performance materials (PMD) de l'entité Versum, constituée, début 2016, par Air Products pour la dissocier de son périmètre afin de se recentrer pleinement sur les gaz industriels.

Evonik met le paquet sur cette opération qui doit se finaliser avant la fin de l'année. Le groupe allemand offre plus de trois fois la valeur des ventes générées par PMD sur les 12 derniers mois à fin mars 2016, en l'occurrence 1,04 Mrd $. Le chiffre d'affaires se ventile à 40 % pour les agents époxy, 32 % pour les additifs polyuréthanes (PU), et 28 % pour les additifs de spécialités. PMD (1 100 salariés) a affiché sur les douze derniers mois une marge d'Ebitda de 22 %.

 

Compléter deux divisions d'Evonik

 

Evonik, qui compte l'intégrer dans ses divisions Nutrition et Care et Resource Efficiency, table sur une activité combinée de spécialités et d'additifs pour revêtements pesant un chiffre d'affaires de 3,5 Mrds € pour une marge d'Ebidta de plus de 20 %. « Evonik est déjà l'un des plus grands producteurs de spécialités et d'additifs pour revêtements », commente Klaus Engel. Le patron du groupe allemand estime que les activités cédées par Air Products vont « compléter parfaitement » ces segments, en « étendant le portefeuille précisément sur les bons marchés, produits et innovations ».

La principale motivation de l'opération semble être la complémentarité. D'une part sur les produits. Comme les activités d'Evonik dans ces secteurs, celles reprises à Air Products s'adressent à trois principaux marchés : les additifs pour revêtements et adhésifs, ceux pour les mousses PU, et les tensio-actifs dans les domaines industriel et institutionnel. Surtout, elles ciblent les mêmes clients et marchés mais avec des produits différents et complémentaires. Evonik est notamment leader dans les stabilisants pour mousses PU tandis qu'Air Products est focalisé sur les catalyseurs pour mousses PU.

 

Une complémentarité géographique

 

D'autre part, ces segments du groupe américain vont offrir une vraie complémentarité géographique. Les actifs industriels d'Air Products se concentrent en Amérique du Nord et en Asie (Chine et Japon), avec aussi une présence en Allemagne et au Royaume-Uni. Les actifs d'Evonik, eux, sont essentiellement implantés en Europe. Du coup, le groupe allemand voit dans cette opération l'opportunité de réduire sa dépendance au Vieux Continent et de « mieux protéger ses propres activités des fluctuations économiques régionales ».

Les synergies attendues par cette acquisition s'élèveraient à 80 M$ par an, au plus tard en 2020. Dont 60 M$, juste pour l'optimisation des chaînes de production et de logistique, des ventes et des fonctions administratives. Evonik indique aussi que la transaction, telle qu'elle est envisagée, permettrait des rabais fiscaux de l'ordre de 500 M$.

Avec la cession de PMD, il ne restera au sein de Versum que la division Electronic materials (EMD), qui regroupe gaz de spécialités et spécialités chimiques pour l'électronique. Entité qui a généré des ventes de 974 M$ et un Ebitda ajusté de 351 M$ sur les douze derniers mois, à fin mars. Elle recense 1 900 salariés, et dispose de sites industriels principalement aux États-Unis, en Corée du Sud et à Taïwan. EMD devrait être introduit en Bourse et sortir du giron d'Air Products avant septembre 2016.

 

Les activités d'Air Products et d'Evonik ciblent les mêmes clients et marchés mais avec des produits différents et complémentaires.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rachats : Arkema s’offre deux nouvelles entreprises

Rachats : Arkema s’offre deux nouvelles entreprises

Arkema étoffe toujours un peu plus son offre de spécialités. Le chimiste français a annoncé deux rachats au mois de juillet, tous les deux concernant sa branche Matériaux haute performance. Arkema a tout[…]

09/08/2019 | Spécialités
Parfums : Givaudan rachète Drom

Parfums : Givaudan rachète Drom

Passe difficile pour le groupe Clariant

Passe difficile pour le groupe Clariant

Agents azurants : BASF augmente sa production

Agents azurants : BASF augmente sa production

Plus d'articles