Nous suivre Info chimie

Evonik mise sur la digitalisation

J.C.

Le chimiste allemand n'entend pas passer à côté de la digitalisation. Evonik a mis sur pied depuis le début de l'année, une nouvelle filiale baptisée Evonik Digital. Implantée à Essen, en Allemagne, cette filiale regroupe une équipe d'une vingtaine d'experts. Les premiers résultats sont espérés dès cette année, ambitionne le groupe. Lequel précise que les projets en cours se concentrent notamment les approches du commerce digital et les technologies de capteurs à mettre en place soi-même. Evonik Digital a pour objectif de développer des solutions et des concepts digitaux, de les tester et de les appliquer au sein du groupe. « La digitalisation offre davantage de nouvelles technologies. Cela crée de nouvelles opportunités en termes de collaboration et de production, et donne naissance à de nouveaux business models et options marketing », se félicite Christian Kullmann. Le vice-président du conseil d'administration d'Evonik estime que le groupe incarne un pionnier dans l'industrie chimique avec ce projet. Nommé Chief Digital Officer et président du directoire d'Evonik Digital, Henrik Hahn sera en charge de coordonner des activités dans le domaine de la digitalisation.

Un laboratoire de revêtements en Turquie

Evonik a ouvert le 31 janvier dernier un laboratoire d'additifs pour revêtements à Tuzla, à l'Est d'Istanbul, en Turquie. Cinq salariés officient sur place pour développer des solutions innovantes en matières de revêtements de surface, pour les marchés turc et du Moyen-Orient.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rien n’arrête la valse mondiale. Des opérations de grandes envergures se sont poursuivies en 2019 à l’international, sans qu’il y ait vraiment de méga-fusions. En France, des opérations de plus[…]

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Plus d'articles